Le volet gastronomique de Montréal en lumière est lancé depuis jeudi. Voici quelques suggestions de menus et d’activités.

Ève Dumas Ève Dumas
La Presse

Le meilleur accord

Le fameux concours d’accords mets et vin du restaurant Manitoba, qui oppose deux agences d’importation privée, fait un retour pendant Montréal en lumière, en version virtuelle. Le vendredi 12 mars, Vincent Alary-Paquette (La Régie) affronte Nicolas Despeyroux (Vins Nomad). Deux semaines plus tard, ce sera au tour d’Antoinette Richard (Vini-vins) et de Rémy Charest (Les vieux garçons) de proposer le meilleur accord avec un repas pour deux du chef Jean-Philippe Matheussen. L’évènement est diffusé en direct. Pour 175 $, les participants du Wine Pairing Battle reçoivent les ingrédients pour une entrée et un plat à préparer (avec l’aide du chef), un dessert et deux bouteilles de vin (une par agence). À vous de voter pour le mariage parfait ! Le Manitoba tient également un cours de cuisine virtuel le 19 mars, avec le Jardin des funambules, et propose aux festivaliers d’offrir un repas aux travailleurs de la santé, en faisant un don par l’intermédiaire de sa boutique en ligne. Pour chaque tranche de 40 $, le restaurant offre un repas pour deux et une bouteille de vin livrés directement chez un travailleur en congé.

Coffret de réconfort

PHOTO PATRICIA BROCHU, FOURNIE PAR MONTRÉAL EN LUMIÈRE

L’Auberge St-Gabriel propose le coffret l’Après-ski de l’aubergiste, qui comprend la fameuse fondue au fromage de Marc Bolay.

Que ce soit pour manger en ville ou pour emporter au chalet, l’Après-ski de l’aubergiste est sans doute la proposition la plus réconfortante du festival. L’Auberge St-Gabriel a concocté un coffret pour deux contenant un mélange à vin chaud, un plateau de charcuteries, la fameuse fondue au fromage de Marc Bolay et des s’mores maison. Ce n’est pas un voyage de ski dans les Alpes, mais c’est ce qui s’en rapproche le plus, par les temps qui courent.

Séjours gourmands

PHOTO FOURNIE PAR MONTRÉAL EN LUMIÈRE

Le Germain et son restaurant Le Boulevardier font partie des établissements qui offrent le forfait Couette et gastronomie.

La gâterie suprême à s’offrir pendant le festival : une des propositions de la série de forfaits Couette et gastronomie dans les hôtels de Montréal. Quinze établissements y participent. Plusieurs d’entre eux ont déjà leur propre service de restauration, comme Le Reine Elizabeth (Rosélys) et Le Germain (Le Boulevardier). D’autres se sont associés à des restaurants voisins ou amis, comme l’Intercontinental avec le Helena, le Monville avec la foire gourmande Le Central, le Boxotel avec État-Major. La nuitée au DoubleTree avec repas cinq services signé Menu Extra promet également d’être un jumelage réjouissant.

Dans la tête des chefs

Montréal en lumière propose du contenu gourmand original gratuit pendant toute la durée du festival, sous forme de webséries. Il y en a quatre, toutes intéressantes, mais on aime particulièrement la réalisation et le montage de Chef en ébullition, qui nous fait découvrir le processus créatif d’Antonin Mousseau-Rivard, de Dyan Solomon, de MJ Guertin, d’Anita Feng et de Simon Mathys. En une dizaine de minutes bien tassées, un plat et tout le processus qui a mené à sa conception se font décortiquer. Les séries sont offertes sur le site de Montréal en lumière depuis le 4 mars.

> Consultez le site de Montréal en lumière