Voilà plus de 40 ans que Christian Faure concocte macarons, gâteaux et autres sublimes douceurs pour les fins palais. Nommé Meilleur ouvrier de France en 1997, le réputé et maintes fois récompensé chef pâtissier s’est fait connaître au Québec avec Maison Christian Faure.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Cédée à Groupe Contrimark International en 2020, entreprise présidée par Ivan Faure, le fils de M. Faure, la Maison Christian Faure existe toujours, mais le pâtissier n’y œuvre plus. « Je devais continuer à y travailler, mais un certain nombre d’engagements n’ont pas été tenus », explique brièvement ce dernier.

Si la situation ne s’est pas déroulée comme il le souhaitait, avec la pandémie qui a davantage compliqué les choses, le pâtissier semble serein et motivé par son nouveau projet, lancé en octobre dernier et joliment nommé Ôfauria. « J’avais déjà le projet d’écrire un livre de ce nom — Ôfauria, comme un monde imaginaire de douceur — et d’y partager les recettes de pâtisseries au fil des saisons, tout en revenant sur ma carrière et mon histoire. J’avais déjà commencé à faire des photos et des textes et, vu la situation actuelle, j’ai eu l’idée de proposer les pâtisseries sur un site web 100 % en ligne », raconte celui qui dit que ce projet de livre est toujours dans les plans.

Désormais seul à bord de son navire, et appuyé par sa femme, il est revenu à un modèle d’entreprise beaucoup moins complexe à gérer, où il peut laisser aller sa créativité et qui mise sur la fraîcheur des produits.

Ainsi, tout est fait à la commande dans une cuisine-laboratoire (les jours d’activité, on peut commander jusqu’à minuit pour une livraison le lendemain matin !).

« J’essaie de réinventer des recettes et je travaille différemment. Dans une boutique, le gâteau attend le client dans le comptoir. De cette façon, le gâteau n’a plus à attendre ! », indique-t-il, ajoutant qu’il aimerait bien, lorsque la situation le permettra, ouvrir des comptoirs Ôfauria qui proposeront du « luxe accessible ».

En parcourant la boutique en ligne, on mange tout des yeux : des macarons, bien sûr, plusieurs gâteaux et tartes (pavlova, Paris-Brest, tarte au citron meringuée, tarte Tatin…), ainsi qu’une sélection de pâtisseries salées comme des quiches ou du bœuf Wellington.

« On est là pour faire plaisir pendant un moment qui est difficile à vivre pour bien des gens. J’espère leur apporter un peu de réconfort », dit-il. Mission accomplie !

Commandes en ligne ou par téléphone, livraison à Montréal et Laval (certaines autres zones peuvent être desservies, informez-vous), du jeudi au dimanche.

> Consultez le site d’Ôfauria

Rectificatif
Dans une version précédente de ce texte, nous indiquions que La Maison Faure avait été vendue à une compagnie internationale, ce qui était inexact. Toutes nos excuses.