La Cour supérieure a annulé mercredi la décision du Directeur général des élections (DGEQ) de rejeter la candidature d’Harley Lounsbury dans la circonscription de Matane-Matapédia.

Mis à jour le 21 septembre
Alice Girard-Bossé
Alice Girard-Bossé La Presse

« Je suis heureuse de la décision de la cour qui vient confirmer que nous avons bel et bien déposé 125 candidatures conformes. C’est une belle victoire pour la démocratie. Les électeurs libéraux de Matane-Matapédia vont pouvoir exercer leur droit de vote le 3 octobre prochain », a déclaré mercredi soir la cheffe du parti, Dominique Anglade, sur Twitter.

Harley Lounsbury désirait se présenter comme candidat pour le Parti libéral du Québec lors des élections québécoises du 3 octobre. Samedi, moins de 30 minutes après la fermeture du dépôt des candidatures, le directeur du scrutin de la circonscription de Matane-Matapédia a annoncé à M. Lounsbury avoir rejeté sa candidature.

Dans la justification envoyée par courriel, on pouvait y lire que les « mandataires n’ont pas apposé leurs initiales et leurs signatures aux endroits prévus ».

Samedi, Dominique Anglade avait jugé la situation « inacceptable » pour son organisation. Il s’agissait de la première fois depuis son histoire récente que le PLQ ne présentait pas de candidat dans toutes les circonscriptions.

Le Tribunal a finalement annulé la décision mercredi, jugeant qu’il était déraisonnable pour le Directeur de scrutin d’écarter la candidature de M. Lounsbury, parce qu’il avait omis d’inscrire ses initiales sur la déclaration de candidature.

Avec Fanny Lévesque, La Presse