Vous avez des questions sur nos éditoriaux ? Des interrogations sur les sujets chauds de l’actualité ? Chaque semaine, l’équipe éditoriale répond aux lecteurs de La Presse.

Publié le 9 janvier
Nathalie Collard
Nathalie Collard La Presse

On parle de la durée de protection du vaccin Pfizer face au variant Omicron, mais qu’en est-il de la protection des personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca ?

Colette Bétit

Que vous ayez été vaccinée avec le vaccin Pfizer, Moderna ou AstraZeneca, la Santé publique vous recommande aujourd’hui d’aller chercher votre dose de rappel. La vaccination pour cette troisième dose a été élargie depuis le 4 janvier et d’ici la fin du mois, tous les adultes âgés de 18 ans et plus pourront prendre rendez-vous sur la plateforme Clic Santé.

Là où les informations sont moins claires, c’est si, en plus de vos deux doses de vaccin, vous avez été infectée par l’un ou l’autre des variants, soit Delta ou Omicron.

Il est clair que le fait d’avoir été infectée a permis à votre métabolisme de fabriquer des anticorps. Mais combien de temps ces anticorps seront-ils efficaces ? Et si vous avez été infectée par le variant Delta, ces anticorps vous protègent-ils contre le variant Omicron ?

Vous le voyez, il y a encore beaucoup de questions en suspens. Tous les spécialistes consultés nous ont dit la même chose : il faut laisser le temps au temps. En janvier, des recherches seront entreprises pour en savoir davantage sur la protection induite par une infection et sur la persistance de cette protection. D’ici à ce que la science soit plus précise à ce sujet, on recommande donc d’aller chercher la dose de rappel, en laissant passer une période de trois mois, ou au moins huit semaines, après le moment de l’infection.