Vous avez des questions sur nos éditoriaux ? Des interrogations sur les sujets chauds de l’actualité ? Chaque semaine, l’équipe éditoriale répond aux lecteurs de La Presse.

Publié le 28 nov. 2021
Philippe Mercure
Philippe Mercure La Presse

Q. « Les enfants de 0 à 5 ans seront-ils vaccinés, et sinon, pourquoi ? »

Carl Corbeil

R. Monsieur Corbeil,

Maintenant que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans vient de démarrer, c’est la prochaine question sur le radar.

La réponse courte : les enfants de moins de 5 ans seront peut-être vaccinés, mais il faudra attendre au moins jusqu’au début de l’an prochain.

La première étape est de vérifier si les vaccins sont sûrs et efficaces chez les tout-petits. Des études sont en cours à ce sujet.

Le groupe le plus avancé est Pfizer/BioNTech, celui qui a testé avec succès une dose de son vaccin trois fois plus faible que celle donnée aux adultes chez les enfants de 5-11 ans.

Ce vaccin est actuellement testé chez deux autres groupes d’enfants : les 2 à 5 ans et les tout-petits de 6 mois à 2 ans.

En entrevue à CBC, cette semaine, l’administratrice en chef de l’Agence de la santé publique du Canada, Theresa Tam, a dit espérer voir les premiers résultats sur les enfants de 2 à 5 ans d’ici la fin de cette année.

« Ça veut dire que pour le groupe d’âge le plus jeune, l’échéancier optimiste le plus probable est le début de l’an prochain », dit-elle.

Une fois les données publiées, il faudra que Santé Canada les analyse. Les comités d’immunisation du fédéral et du provincial feront ensuite des recommandations. Les vaccins ne seront donnés aux enfants que si les scientifiques jugent que les bénéfices l’emportent sur les risques.

Les tout-petits résistent généralement bien à la COVID-19, même si la maladie peut entraîner des conséquences graves dans de très rares cas.

« Les enfants ont un système immunitaire robuste et je m’attends à ce qu’ils développent également une bonne réponse au vaccin », a dit la Dre Tam.

Le groupe Pfizer/BioNTech n’est pas seul dans la course. L’entreprise Moderna mène une étude similaire appelée KidCOVE. Celle-ci est toutefois moins avancée et recrute encore des participants. L’étude est divisée en trois groupes : les enfants de 6 à 12 ans, ceux de 2 à 6 ans et ceux de 6 mois à 2 ans.

Johnson & Johnson a déjà fait état de plans pour tester son vaccin chez les jeunes enfants, mais l’entreprise nous a confirmé que pour l’instant, le vaccin n’est testé que chez les 12-17 ans.