La journaliste Marie-Eve Fournier vient tout juste d’être nommée chroniqueuse pour la section Affaires. Celle qui écrit dans La Presse depuis 2013 entamera ses nouvelles fonctions dès le 22 février. Entrevue sur son nouveau rôle.

Publié le 17 févr. 2021
La Presse

Qu’est-ce qui vous attire dans le métier de chroniqueuse ?

« Ce que j’ai le plus hâte d’écrire, ce sont des textes qui vont aider les consommateurs – riches et moins riches – à mieux gérer leurs finances dans leur vie de tous les jours. Chaque dollar est beaucoup trop difficile à gagner pour se faire avoir ou mal l’utiliser ! La chronique va me permettre de raconter des histoires, comme des expériences malheureuses vécues par des personnes qui ont peut-être été insouciantes, mais peut-être pas du tout. C’est une bonne façon, je trouve, de sensibiliser les consommateurs à une foule d’enjeux plus ou moins complexes. Mon nouveau poste va aussi me permettre de prendre la défense des consommateurs lésés. »

En quoi est-ce que votre expérience comme journaliste vous servira dans vos nouvelles fonctions ?

« J’ai commencé à écrire sur la vente au détail et la consommation il y a plus de 15 ans. C’est évidemment un bagage que j’apporte avec moi dans mes nouvelles fonctions. Ce qui va changer, dans mes textes, c’est que je vais prendre le point de vue du consommateur dans mes histoires. Le fait de bien connaître comment les entreprises fonctionnent, leurs défis et les complexités de l’industrie va assurément m’aider à trouver le bon éclairage. C’est le rôle du chroniqueur : mettre la lumière sur des enjeux qui autrement risquent de rester dans l’ombre. »

Stéphanie Grammond parlait beaucoup de finances personnelles. Avez-vous un angle de traitement que vous souhaitez davantage aborder dans vos textes ?

« Tout comme Stéphanie, que les lecteurs de La Presse aimaient beaucoup comme chroniqueuse, je vais écrire sur les finances personnelles et la consommation. Ce sont des sujets qui préoccupent tout monde et qui sont très appréciés. C’est important de conserver cette recette gagnante dans nos écrans. Mais évidemment, j’aurai mon propre style et mes sujets chouchous. Et ce sera très important pour moi de développer un lien privilégié avec les lecteurs afin qu’ils me fassent continuellement part de leurs préoccupations, de leurs questionnements. D’ailleurs, je les invite déjà à m’écrire au mfournier@lapresse.ca. »