Leonardo DiCaprio et un groupe qui prône l'utilisation des décisions d'investissement pour lutter contre le réchauffement climatique affirment que des organisations, des entreprises et des individus représentant des actifs de 2600 milliards $ se sont engagés à réduire ou à éliminer leurs investissements dans les carburants fossiles.

Publié le 22 sept. 2015
ASSOCIATED PRESS

L'acteur s'est joint aux membres de la Divest-Invest Coalition à New York, mardi, pour annoncer que le total des engagements équivaut à 50 fois celui de l'an passé.

La coalition affirme que 430 institutions et plus de 2000 personne ont souscrit à leur initiative. Parmi eux, des gouvernements d'État, des églises, des universités et de plus en plus de caisses de retraite et d'assureurs.

L'an dernier, les membres de la coalition avaient annoncé l'engagement de fondations et d'organisations représentant des actifs de 50 milliards $. Ils n'ont pas pu préciser quel pourcentage des avoirs en question concerne le domaine des carburants fossiles.

L'Association des indépendants américains du pétrole maintient que le désinvestissement nuit aux institutions et ne fait que peu de différence pour les compagnies ciblées.