En hommage à Andrzej Zulawski, disparu il y a deux mois à l'âge de 75 ans, la Cinémathèque québécoise propose un cycle consacré au cinéaste polonais.

Publié le 9 avr. 2016
Marc-André Lussier LA PRESSE

Du 9 au 16 avril, les cinéphiles auront l'occasion de voir (ou revoir) cinq longs métrages marquants, en commençant par La femme publique.

Réalisé en 1984, ce drame relate le parcours d'une jeune actrice (Valérie Kapriski) qui ne sait plus séparer la fiction de la réalité.

Fidèle à sa réputation, Zulawski propose un film fou, parfois hystérique, aussi dérangeant que séduisant.

Possession (12 avril), L'amour braque (13 avril), La fidélité (15 avril - inédit sur grand écran au Québec) et L'important c'est d'aimer (16 avril) figurent aussi au programme.

Samedi 9 avril, 17 h, à la Cinémathèque québécoise.