Source ID:583451; App Source:cedromItem

Trois raretés avec Peter Sellers au Centre PHI

Peter Sellers (à droite) dans The Pink Panther... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Peter Sellers (à droite) dans The Pink Panther Strikes Again.

Photo Archives La Presse

On le connaît pour ses rôles de l'inspecteur Jacques Clouseau, du docteur Folamour et d'Evelyn Tremble, dans Casino Royale. Mais avant d'incarner ces personnages célèbres, Peter Sellers fut Hector Dimwittie, le temps d'une trilogie de courts métrages réalisés en 1957.

Trois courts - trois comédies -, dont deux scénarisés par l'écrivain montréalais Mordecai Richler, qui furent découverts par hasard alors qu'ils étaient sur le point de se retrouver à la poubelle! Ils font maintenant le tour du monde et s'arrêteront pour la première fois à Montréal au Centre PHI.

«J'ai su que ces trois films existaient 25 minutes avant de les voir cet été dans un festival qui s'est déroulé dans des vignobles de la région de Niagara. C'est aussi à ce moment-là que j'ai su que Mordecai Richler était le scénariste de deux d'entre eux. Ça donne un angle très intéressant au film», s'exclame Danny Lennon, créateur de la série québécoise Prends ça court! et programmateur au Centre PHI.

En matière de courts métrages, quiconque connaît Lennon sait que sa culture est immense. Or, ici, l'homme est visiblement impressionné tant par la découverte de ces trois films que par le jeu du célèbre comédien britannique.

«J'aime le travail de Sellers. Il possédait un génie comique de très haut calibre et il en fait encore une fois la preuve ici, dit Danny Lennon. Ces films, c'est une belle folie!»

Dans un style très burlesque, les trois films semblent avoir préparé la voie à d'autres personnages anglo-saxons un peu dingues à la Mr. Bean. Ils portent tous les trois sur le thème du travail.

Dans Dearth of a Salesman, réalisé par Leslie Arliss d'après un scénario de Mordecai Richler et Lewis Greiffer, Hector Dimwittie tente de devenir le meilleur vendeur de Grande-Bretagne. Dans Insomnia is Good for You (même trio de réalisateur et de scénaristes), Dimwittie est incapable de dormir la veille d'une importante réunion avec son patron. Enfin, dans Cold Comfort de James Hill, l'hilarant personnage tente d'attraper et d'entretenir un rhume pour ne pas entrer au bureau.

Sellers, mort prématurément en 1980 à 54 ans, avait tourné ces trois films alors qu'il était la vedette de l'émission radiophonique The Goon Show présentée à la BBC. Mais il cherchait à pousser sa carrière cinématographique et avait trouvé cette niche intéressante, car son personnage de Hector Dimwittie devait jouer dans une dizaine de films.

Sauvés

Pour une raison que l'on ignore, les bandes originales des trois courts métrages ont longtemps traîné dans des boîtes métalliques de la société Park Lane Films. C'est un gérant des studios, Robert Farrow, qui les a retrouvées dans les années 90 et a failli les jeter pour récupérer les boîtes. Heureusement, il a jeté un oeil aux négatifs pour découvrir ces trésors.

Bizarrement, Farrow a offert les bandes à gauche et à droite sans susciter le moindre intérêt.

Puis, en 2013, il les a montrées aux dirigeants du Southend-on-the-Sea Film Festival tenu dans une collectivité à 60 kilomètres de Londres. C'est là que les films ont été revus pour la première fois en un demi-siècle.

Le reste, comme on dit, fait partie de l'histoire.

Tournés en noir et blanc, les trois films sont présentés en un seul programme dans leur version originale anglaise, ce mardi 9 septembre à compter de 19h30 au Centre PHI.

Infos: centre-phi.com




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer