Source ID:; App Source:

Robin Williams en quelques boutades et digressions

Robin Williams en novembre 2005.... (Photo: archives Reuters)

Agrandir

Robin Williams en novembre 2005.

Photo: archives Reuters

Agence France-Presse
Los Angeles

Voici quelques boutades, traits d'humour et digressions sur la vie de Robin Williams, légende d'Hollywood décédée lundi à 63 ans d'un probable suicide.

Les périls de l'alcool

«La cocaïne est une manière pour Dieu de vous faire comprendre que vous gagnez trop d'argent»

Les hommes et les femmes

«Une femme ne fabriquerait jamais une bombe nucléaire. Elles ne fabriqueraient jamais une arme qui tue, non, non. Elles fabriqueraient une arme qui vous fait vous sentir mal pendant un bon moment».

Le grain de folie

«On ne vous donne qu'une petite étincelle de folie. Il ne faut pas la perdre»

Son discours de remerciement aux Oscars

«Avant tout, je veux remercier mon père, là haut, l'homme qui, quand j'ai dit que je voulais être acteur, a dit «magnifique. Apprends juste un autre métier au cas où, comme la soudure»».

L'alcool

«Je suis allé en cure de désintoxication dans la région du vin juste pour garder toutes mes options sur la table».

La perfection, l'imperfection, selon son rôle de psychologue dans Good Will Hunting

«Tu n'es pas parfait mon vieux. Et laisse-moi t'ôter le suspense, cette fille que tu as rencontrée, elle n'est pas parfaite non plus. Ce qui compte c'est de savoir si oui ou non vous êtes parfaits l'un pour l'autre»




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer