Le réalisateur taïwanais Ang Lee, double oscarisé, estime que le cinéma en langue chinoise rapportera plus d'argent qu'Hollywood dans une dizaine d'années, réfutant l'idée qu'il doive adapter son contenu pour y parvenir.

Publié le 12 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les locuteurs de chinois sont probablement quatre fois plus nombreux que les anglophones (...) et à mon avis nous allons finir par dominer, nous allons tout emporter», a déclaré le cinéaste.«Je pense que dans dix ans, notre marché pourrait être plus important que le marché hollywoodien. Cela se fera naturellement», a-t-il ajouté.

«Il est important que nous continuions à faire ce que nous savons faire. Il y aura des hauts et des bas mais ça paiera», a-t-il insisté.

Installé à New York, Ang Lee se trouve à Taïwan pour préparer la 50e édition des Golden Horse, la cérémonie du cinéma d'expression chinoise qui se tient à Taïwan le 23 novembre.

Les spécialistes prédisent que la Chine - dont le box office a généré 2,8 milliards $ de revenus en 2012, contre 10,8 milliards pour Hollywood - sera le premier marché du film d'ici 2020 si son taux de croissance se maintient.

Ang Lee a reçu deux fois l'Oscar du meilleur film, en 2006 pour Brokeback Mountain et cette année avec Life of Pi. Il s'était rendu célèbre en 2000 grâce à Tigre et dragon.