Mario Cloutier LA PRESSE

Les maisons de distribution de films poussent comme des champignons. Le producteur Robert Lantos reprend du service au Québec en créant Maximum Films. Pour ce faire, il a embauché deux ex-cadres d'Alliance Vivafilm, la firme qu'il a cofondée avec Victor Loewy il y a 35 ans.

«C'est la fin d'une époque, a indiqué M. Lantos en entrevue téléphonique. Il n'y aura plus dans le marché canadien qu'un joueur dominant. La domination, ça va avec les marées et le moment est venu pour une nouvelle vague.»

Cette nouvelle ère est celle des films indépendants, a ajouté M. Lantos, qui ont de plus en plus de potentiel commercial. Les producteurs et cinéastes d'ici ne pourront que profiter d'un meilleur marketing international, croit-il. «Maximum sera un important exportateur canadien de films. L'exportation internationale était un désert depuis que j'ai vendu Alliance», souligne-t-il.

Le responsable de Maximum Films au Québec sera connu dans quelques semaines. Il est déjà acquis que Maximum distribuera le prochain Atom Egoyan, Adoration. La compagnie présentera également Fugitive Pieces, de Jeremy Podeswa, au gala d'ouverture du Festival international de films de Toronto.

Cofondateur d'Alliance Vivafilm avec Victor Loewy, qui, lui, a décidé de rester au bercail, Robert Lantos a produit de nombreux films québécois au cours des ans, dont La face cachée de la lune de Robert Lepage en 2003.