AGENCE FRANCE-PRESSE

Un maillot de bain porté par l'actrice australienne Nicole Kidman, mis aux enchères par une organisation caritative suédoise, a été vendu samedi à un prix qui permettra d'acheter neuf vaches au profit de familles pauvres en Inde.

«Le maillot de bain est allé au plus offrant pour un prix de 16 200 couronnes (2 500 dollars). C'est suffisant pour acheter neuf vaches», a déclaré à l'AFP le précédent propriétaire du maillot, Zlatko Nedanovski.
   
Les bénéfices de la vente iront à un projet d'aide qui vise à offrir des vaches à des paysans ou familles indiens démunis. Le projet est piloté par l'organisation caritative suédoise Erikshjälpen.
   
Des offres pour le maillot de bain ont afflué en provenance du monde entier, mais c'est un Suédois de 49 ans, Bengt Olsen, de la ville de Trollheattan, située au sud de Vänersborg (sud-ouest), haut lieu des tournages de films en Suède, qui a remporté la mise.
   
«Je trouve formidable que le maillot soit revenu dans la capitale suédoise du film», a déclaré M. Olsen à l'AFP, estimant que l'idée d'acheter des vaches était «géniale».
   
«Et j'espère que le maillot de bain permettra de collecter encore plus d'argent pour d'autres vaches pour plus de familles indiennes pauvres», a ajouté M. Olsen. Il projette en effet de permettre à des visiteurs de voir le maillot contre une petite somme d'argent et de recueillir ainsi des fonds pour acheter d'autres vaches.
   
M. Olsen a aussi décidé d'offrir chaque année une vache à une famille indienne. «Je veux encourager chacun à en faire autant», a-t-il dit.
   
Alors qu'elle se trouvait en Suède en 2002 pour le tournage de Dogville, sous la direction du réalisateur danois Lars von Trier, la star, férue de natation, avait réservé une piscine entière à Vänersborg pour s'adonner à sa passion.
   
Elle avait alors oublié son maillot de bain, retrouvé par le personnel de la piscine, qui l'avait ensuite confié à une radio locale.
   
M. Nedanovski, aujourd'hui âgé de 32 ans et travaillant comme consultant dans la communication, en fit à l'époque l'acquisition pour 5.500 couronnes (580 euros).