Publié le 16 déc. 2009
ASSOCIATED PRESS

Roman Polanski, toujours assigné à résidence à Gstaad, ne devrait pas être fixé sur son sort avant le début de l'année prochaine. La justice suisse se prononcera probablement en janvier sur la demande d'extradition des États-Unis, a annoncé mercredi le ministère suisse de la Justice.

La justice suisse a besoin de temps pour traiter les 60 pages de la demande d'extradition formulée par les États-Unis et les 40 pages d'arguments de la défense du réalisateur franco-polonais, a expliqué mercredi à l'Associated Press Folco Galli, porte-parole de l'Office fédéral de la justice (OFS).

Arrêté le 26 septembre dernier à l'aéroport de Zurich, Roman Polanski, 76 ans, est assigné à résidence depuis le 4 décembre dans son chalet de Gstaad, après avoir passé plus de deux mois en prison en Suisse. Le cinéaste doit attendre la réponse de la Suisse à la demande d'extradition des États-Unis, qui veulent boucler son procès pour relations sexuelles avec une adolescente de 13 ans en 1977.

Le porte-parole de l'OFS a rappelé qu'il avait déjà annoncé qu'il faudrait plusieurs semaines pour vérifier si toutes les conditions sont réunies pour accorder l'extradition vers les États-Unis du cinéaste franco-polonais. L'OFJ publiera la décision dès qu'elle aura été rendue et que Roman Polanski aura été informé.

Le cinéaste se conforme apparemment à toutes les conditions qui ont été posées par les autorités judiciaires suisses pour sa sortie de prison. Folco Galli a précisé que Roman Polanski peut se promener dans son jardin» à Gstaad. «Une assignation à résidence est une assignation à résidence», a-t-il souligné.

Pour pouvoir attendre la décision de la justice dans son chalet «Milky Way», Roman Polanski a versé une caution de 4,5 millions de francs et déposé ses papiers d'identité auprès de la police cantonale zurichoise. Il a accepté de porter un bracelet électronique qui lui permet de se déplacer dans les limites de sa propriété, mais qui alerte la police dès qu'il sort de ce périmètre.

Le réalisateur oscarisé du Pianiste, de Rosemary's Baby et Chinatown, avait été arrêté le 26 septembre dernier à l'aéroport de Zurich alors qu'il venait recevoir un prix pour l'ensemble de son oeuvre. Les États-Unis avaient lancé un mandat d'arrêt international contre lui après sa fuite en Europe en 1978. Roman Polanski n'avait pas attendu la fin de son procès à Los Angeles où il avait reconnu avoir eu des relations sexuelles avec une adolescente de 13 ans en 1977. Il a vécu depuis entre la France et la Suisse.

S'il est livré aux États-Unis, Roman Polanski encourt une peine maximum de deux ans de prison. Malgré cela, son dernier film The Ghost, avec Pierce Brosnan et Ewan McGregor, va sortir dans les salles obscures américaines durant la première moitié de l'année 2010.

Les organisateurs du Festival du film de Berlin ont annoncé mardi que le long métrage serait présenté en première mondiale et en compétition, en février prochain à la Berlinale.