Stéphanie Vallet LA PRESSE

Ne cherchez pas Jean-Marc Vallée: il est en vacances jusqu'en janvier 2012. Après quoi, il promet de décider quel sera son prochain film et de terminer l'écriture de Du bon usage des étoiles, adaptation du roman épique de Dominique Fortier. Un projet d'envergure qui serait une coproduction américano-britannique au colossal budget de 60 à 80 millions de dollars. Le réalisateur de Café de Flore a l'embarras du choix, avec deux autres scénarios dans son tiroir et une production américaine sur le feu, The Dallas Buyers Club, mettant en vedette Matthew McConaughey et Hilary Swank.

«Si on trouve le financement et que tout déboule rapidement, on devrait faire ça en 2012. C'est un film qui fait peur à cause de son sujet. Il se déroule dans les années 80 et parle du sida. On travaille avec des gens dévoués comme Matthew McConaughey qui doit suivre un régime sévère et perdre 60 livres. Ça va changer sa vie complètement», explique le cinéaste. «Matthew faisait déjà partie du projet quand on m'a approché. On avait une liste d'une dizaine d'actrices potentielles qui auraient toutes été bonnes, mais Hilary était au sommet. Elle a une intelligence incroyable. Je ne l'ai même pas rencontrée en audition, je sais qu'elle va prendre ce personnage et en faire quelque chose de juste», ajoute-t-il.

Le réalisateur est sollicité de toutes parts, que ce soit aux États-Unis où en France, où l'on vient tout juste de lui faire une offre en télé. Une chose est sûre, même s'il ne sait pas encore par quel film commencer, il est certain de vouloir porter un jour au grand écran Les temps magiques et Shoe Business.

«Les deux longs métrages se feraient à Montréal. J'ai écrit Shoe Business avec Karen Walton, et Vanessa Paradis pourrait y avoir une belle place! On y suit l'histoire d'amitié de deux chums qui se sont connus à la petite école. Ce sont des spécialistes de la chaussure pour femme, en 1975. C'est assez disco cochon!», lance Jean-Marc Vallée.

Pour ce qui est des Temps magiques, il s'agit du troisième volet d'une trilogie sur les relations père-fils.

«J'ai fait un court métrage en 1993 avec Marc-André Grondin qui avait 9 ans à l'époque. Ensuite, j'ai tourné Les mots magiques. On y suit les mêmes personnages à 25 ans d'intervalle et je me demande si je ne vais pas attendre Marc-André pour le faire», conclut-il.

Q. Si vous étiez une chanson?

R. Je serais une toune de Marvin Gaye... ou la guitare de PJ Harvey! J'écoute une chanson qui me fait du bien aussi en ce moment, It Takes Time to Be a Man de Rapture.

Q. Si vous étiez une personnalité qui a marqué l'histoire?

R. Je ne suis pas sûr que je voudrais être ça. Je serais plus à l'aise dans l'ombre, le soleil est parfait à l'ombre. Je me verrais en Bédouin dans le désert, tranquille et anonyme.

Q. Si vous étiez une guerre?

R. J'ai déjà été une guerre, la guerre des boutons. Tu aurais dû me voir à 14 ans, le champ de fraises! Je ne veux pas être une guerre. De toute façon, en tournage, je suis une guerre, un guerrier. C'est très militaire, très dur: Go to war!

Q. Qui serait l'invité d'honneur au souper de vos rêves?

R. Un cinéaste ou Neil Young. Ou pourquoi pas PJ Harvey et Scorsese ensemble: ça serait beau ça!

Q. Quelle est votre citation favorite?

J'aime bien me rappeler de temps en temps que ce ne sont pas les choses qui nous arrivent qui nous perturbent, mais l'opinion qu'on se fait d'elles. C'est pas beau, ça!

Q. Si vous ne pouviez plus pratiquer votre art, quel métier feriez-vous?

R. Je ferais de la musique, c'est sûr. J'aimerais monter sur scène et avoir un micro. Rock star!

Q. Qu'emmèneriez-vous dans une île déserte?

R. Une femme, ça c'est sûr! Le reste se fait tout seul!

Q. Quel est votre film culte?

R. It's a Wonderful Life de Frank Capra, Singin' in the Rain de Stanley Donen, Being There et Harold and Maude de Hal Ashby. mais chaque année, ou presque, je revois A Wonderful Life plus que les autres.

Q. Votre dernier coup de coeur?

R. Vanessa Paradis. C'est un coup de foudre professionnel, une belle rencontre. Quelle belle personne, ça fait du bien quand elle passe dans ta vie!

Q. Quel est votre rêve le plus fou?

D'aller au Japon et de manger des sushis exquis dans un bar à karaoké avec des geishas.