Pour son premier long métrage, Les gouffres, le réalisateur français Antoine Barraud s'est offert une distribution de premier plan.

Mis à jour le 24 juill. 2013
Catherine Schlager LA PRESSE

Mathieu Amalric (Tournée, Un conte de Noël) incarne le spéléologue Georges Lebrun, appelé à descendre dans les profondeurs de la terre afin d'explorer cinq nouveaux gouffres avec son équipe de chercheurs.

Pendant ce temps, sa femme France (Nathalie Boutefeu, vue chez Chéreau, Miller et Desplechin) se morfond à l'hôtel où elle répète son prochain rôle d'opéra. Jusqu'à ce que des phénomènes étranges se manifestent, forçant la jeune femme à partir à l'exploration d'un abîme sous son lit.

Le réalisateur, qui s'est fait connaître avec ses portraits expérimentaux de cinéastes, propose ici une oeuvre déstabilisante. Éclairages inquiétants, ambiances brumeuses et floues, personnages bizarroïdes et musique envoûtante sont les ingrédients-clés de ce film atmosphérique.

Nathalie Boutefeu livre une performance très convaincante dans le rôle de cette femme au bord de la folie.

_______________________________________________________________________________

Présenté ce soir à 21h45 à la salle J.A. de Sève de l'Université Concordia en programme double avec le court métrage Monstre, numéro deux du même réalisateur.