Coup de théâtre, hier: le directeur des communications du FFM, Henry Welsh, a annoncé sa démission à Serge Losique.

Publié le 16 juill. 2014
Luc Boulanger LA PRESSE

M. Welsh était au service du FFM depuis plus de 15 ans. Il a pris cette décision après avoir lu la lettre de Danièle Cauchard publiée dans La Presse, le 14 juillet.

Il affirme ne pas avoir été mis au courant de sa teneur. «Si je l'avais été, j'aurais déconseillé au FFM de la rendre publique et surtout pas en ces termes», déplore M. Welsh.

«Je ne crois pas que le FFM sorte grandi de cette affaire, au contraire, poursuit-il. Il me semble que les attaques personnelles sont stériles et ne font qu'envenimer le débat. Je respecte l'engagement et la mission du FFM dans la défense du cinéma. Or, la haute considération que j'ai de cet événement culturel ne cadre pas avec le ton pris par Mme Danièle Cauchard. Comme directeur des communications, je ne peux pas endosser cette façon de faire. Par conséquent, j'ai remis ma démission à Serge Losique.»

Mme Cauchard, directrice générale du FFM, a réagi hier après-midi à cette démission: «Si les gens n'ont pas envie de travailler, je ne peux les retenir», nous a-t-elle dit.