Fort du succès de sa première édition, le Festival Filministes est de retour dès vendredi et jusqu'au 11 mars avec une programmation entièrement consacrée aux femmes, personnes trans, non binaires, racisées, autochtones, queer, lesbiennes ou vivant toute forme d'oppression, avec des sujets aussi diversifiés que l'écoféminisme, la fluidité des genres, la migration ou le désir adolescent.

Mis à jour le 8 mars 2019
IRIS GAGNON-PARADIS LA PRESSE

Le festival s'ouvrira vendredi soir, en cette Journée internationale des femmes, au Théâtre Plaza, avec la projection en première québécoise de GRIT (États-Unis/Indonésie), qui suit la transformation de Dian de jeune fille à écologiste déterminée ; samedi, aussi en première québécoise, c'est le film suédois Dröm vidare (Beyond Dreams), une ode à la liberté et à l'amitié, qui sera projeté à l'Ausgang Plaza, où se déroulent la majorité des activités.

En tout, 28 courts métrages et 4 longs métrages y sont à découvrir, sans compter les autres activités.

> Consultez le site du Festival Filministes