Après une trentaine d’années de vie politique, le maire de la ville de Lyon se sent fatigué et a du mal à trouver une seule nouvelle idée. Pour remédier à la situation, on lui adjoint une jeune et brillante philosophe.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Alice et le maire ne pourrait être autre chose qu’un film français. C’est-à-dire que dans sa forme même, dans son ton, dans sa manière et dans ses dialogues taillés au scalpel, cette fable politique puise à même l’ADN du cinéma que produisent nos cousins d’outre-Atlantique. 

Lancé à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, ce deuxième long métrage de Nicolas Pariser (Le grand jeu) s’engage dans un sillon aussi creusé par Pierre Schoeller (L’exercice de l’État) en explorant les coulisses d’une institution politique pour mieux en tirer le caractère humain.

Avec une très grande sobriété, Fabrice Luchini, toujours impeccable, se glisse dans le rôle du maire de la deuxième ville en importance de France. L’enjeu est de tenter de comprendre la désaffection de la population envers ses institutions et de trouver des moyens pour les réconcilier.

PHOTO FOURNIE PAR MK2 | MILE END

Alice et le maire, de Nicolas Pariser

Pariser orchestre ainsi une rencontre fascinante entre l’ancien et le nouveau monde, grâce à la joute intellectuelle qu’amène une jeune philosophe (excellente Anaïs Demoustier), embauchée pour redonner un peu d’allant à un maire dépassé, histoire de lui faire voir son rôle sous un autre angle.

Grâce à une mise en scène classique et élégante, Alice et le maire se distingue surtout par ses dialogues, livrés par des comédiens qui prennent plaisir à mordre dans le texte.

Certains personnages secondaires auraient gagné à être mieux développés, mais les amateurs de films français, et ceux qui connaissent bien les rouages de la politique municipale telle qu’elle se pratique là-bas, apprécieront l’intelligence de l’approche.

★★★½

Alice et le maire, de Nicolas Pariser. Avec Fabrice Luchini, Anaïs Demoustier, Nora Hamzawi. 1 h 43.

> Consultez l’horaire du film : https://ouvoir.ca/2019/alice-et-le-maire