En 1979, alors que l’Allemagne est encore au cœur de la guerre froide, deux familles « ordinaires » est-allemandes rêvant de passer à l’Ouest mettent leurs efforts en commun pour construire une montgolfière leur permettant de traverser la frontière.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Dix ans avant la chute du mur de Berlin et la réunification des « deux » Allemagnes, les citoyens de la République démocratique allemande qui désiraient franchir le rideau de fer pour se refaire une vie en République fédérale allemande le faisaient au péril de leur vie. Cette époque, pourtant si proche mais paraissant aujourd’hui si lointaine, est évoquée dans ce film allemand inspiré d’une histoire vécue, déjà portée à l’écran en 1982 dans le film américain Night Crossing.

Cette histoire est d’autant plus fascinante qu’elle donne pleinement son sens à l’adage voulant que la réalité dépasse la fiction. Imaginez : dans le sous-sol d’une maison située à quelques kilomètres de la frontière, tout juste en face de celle qu’habite un agent de la Stasi (la police politique de l’Allemagne de l’Est), on a fabriqué de toutes pièces pendant des mois une montgolfière artisanale destinée à la fuite de deux familles amies.

Empruntant la forme d’un thriller, le réalisateur Michael Bully Herbig, un acteur dont les réalisations en Allemagne se situent surtout du côté de la comédie, tire le maximum de ce suspense. La société de délation, sur laquelle était fondé le régime est-allemand, est aussi bien évoquée. La dernière partie du récit – aussi véridique soit-elle – tombe cependant dans les travers hollywoodiens en soulignant ses effets dramatiques à grands coups d’envolées musicales grandiloquentes. Dommage.

IMAGE FOURNIE PAR A-Z FILMS

Affiche du film Le vent de la liberté

Le vent de la liberté. (V.o.s.-t.f. de Balloon) Drame historique de Michael Herbig. Avec Friedrich Mücke, Karoline Schuch, David Kross. 2 h 05. ★★★

> Consultez l'horaire du film