Deux fraudeuses aux styles diamétralement opposés se retrouvent dans la même petite municipalité huppée au bord de la Riviera française. Les conflits sont inévitables.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

Rebel Wilson aime manifestement prendre des risques. Depuis qu’on l’a découverte dans la trilogie Pitch Perfect, sous les traits de Fat Amy, elle nous a habitués à son humour cru et à ses pitreries. The Hustle, qu’elle coproduit, est une reprise au féminin de Dirty Rotten Scoundrels (Deux fils de pute).

En 1988, deux acteurs de renom, Steve Martin et Michael Caine, défendaient les rôles principaux de cette comédie. Cette fois-ci, Rebel Wilson (l’impulsive Penny Rust) croise le fer avec Anne Hathaway (la distinguée Josephine Chesterfield). Elles relèvent haut la main le pari du remake.

Comme on s’y attend, Rebel Wilson (Isn’t It Romantic, Bridesmaids) multiplie les gaffes et utilise beaucoup son corps à des fins comiques. Anne Hathaway (Ocean’s 8, Les Misérables, The Devil Wears Prada) ne fait pas autant rire, mais elle est bien plus qu’un faire-valoir et donne de la profondeur à son personnage.

Les protagonistes du film s’y prennent différemment pour détrousser des hommes. Manigançant constamment pour se débarrasser l’une de l’autre, elles jettent leur dévolu sur un jeune nerd de l’informatique (Alex Sharp) qui deviendra malgré lui la cible de leurs attentions.

Plusieurs scènes de ce premier long métrage du réalisateur Chris Addison sont hilarantes, en particulier quand Josephine Chesterfield tente de montrer à sa rivale les rudiments du métier et quand les deux femmes unissent leurs forces pour soutirer des bagues de fiançailles à des soupirants. Fous rires garantis.

IMAGE FOURNIE PAR MGM

The Hustle

The Hustle (V.f. Les arnaqueuses)

Chris Addison

Avec Anne Hathaway, Rebel Wilson, Alex Sharp

1 h 34

>>> Consultez l’horaire du film