Synopsis: À cause d'une panne de voiture, une thérapeute en médecine douce se retrouve bloquée chez l'une de ses riches clientes. Invitée à rester pour le souper célébrant la signature d'un important contrat, elle rencontre à cette occasion l'un des plus grands nababs de l'immobilier en Amérique.

Marc-André Lussier LA PRESSE

Elle est née au Mexique et s'exprime en anglais avec un accent très prononcé. Forcément, les chics convives invités au souper se demandent un peu ce que vient faire à la table Beatriz (Salma Hayek), une modeste thérapeute que la maîtresse de maison semble avoir prise sous son aile. Le nabab immobilier Doug Strutt (John Lithgow) aura d'ailleurs tôt fait de la confondre avec l'une des domestiques.

Là réside d'ailleurs la force du scénario de Mike White (Chuck & Buck, The School of Rock), que porte à l'écran Miguel Arteta (Cedar Rapids). Le «privilège blanc» n'est jamais clairement évoqué au cours de cette soirée, mais il s'imprègne de façon subtile dans la dynamique qui s'installe entre ces gens d'affaires et cette femme issue d'un autre monde.

Salma Hayek, qui trouve ici l'un de ses plus grands rôles, module avec finesse une partition qui passe de la force silencieuse à la confrontation directe. À cet égard, les échanges avec John Lithgow, qui évoquent la profonde division qui caractérise la société américaine, sont très révélateurs. Dire de ce film qu'il est emblématique de l'ère Trump est un euphémisme.

Notez que Beatriz at Dinner prend l'affiche au Québec dans sa version originale anglaise.

Beatriz at Dinner. Comédie dramatique de Miguel Arteta. Avec Salma Hayek, Connie Britton, John Lithgow. 1h23.

> Consultez l'horaire du film

Image fournie par Entract Films

Beatriz at Dinner