Après le succès de Gabrielle en 2013, la réalisatrice Louise Archambault est de retour au cinéma avec deux films, Il pleuvait des oiseaux et Merci pour tout, dont le tournage se poursuit ces jours-ci à Montréal.

OLIVIA LÉVy LA PRESSE

Merci pour tout est une comédie de type « road movie » qui réunit Magalie Lépine-Blondeau et Julie Perreault. Elles jouent deux soeurs, en froid, qui se retrouvent lors de la mort de leur père et partent vers les Îles-de-la-Madeleine pour répandre ses cendres. Un film qui a pour thème la famille et qui sortira probablement autour de la période des Fêtes.

Louise Archambault se dit enchantée de revenir au grand écran après avoir réalisé des séries de télévision ces dernières années, notamment Trop sur ICI Tou.tv et Catastrophe sur Super Écran.

« Il était temps, je suis contente ! Je suis moi-même une grande consommatrice de longs métrages. J'adore aller au cinéma, j'aime m'asseoir dans la salle, et lorsque les lumières se tamisent, on se dit que tout est possible. C'est ce que j'ai envie de transmettre. »

- Louise Archambault

Après le succès de Gabrielle, Louise Archambault a reçu des propositions pour réaliser des films à l'étranger, notamment en France, où elle a travaillé sur un projet qui ne s'est finalement pas concrétisé. Elle a ensuite eu le financement pour Il pleuvait des oiseaux, film qui devrait sortir cette année.

C'est le producteur André Dupuy qui lui a proposé Merci pour tout, le premier long métrage de la scénariste Isabelle Langlois, connue pour ses nombreuses séries à succès à la télévision comme Rumeurs, Mauvais Karma et Lâcher prise. On retrouvera d'ailleurs dans le film les dialogues rythmés et savoureux de l'auteure. 

« Il y a un souffle très cinématographique dans ce scénario, affirme Louise Archambault. Les deux soeurs partent aux Îles-de-la-Madeleine et le paysage prend aussi toute sa place. Il y a cette répartie très drôle qui est la signature d'Isabelle Langlois, mais à travers le jeu des acteurs et le paysage. C'est une comédie, mais il y aura des moments très touchants. C'est un road trip avec un grand spectre d'émotions. »

Pour la comédienne Julie Perreault, il y a chez ces deux soeurs un conflit qui existe dès le départ. « Un peu comme dans la vie, il y a de la rivalité, de la jalousie. Ce sont deux femmes de caractère. Nos personnages ont beaucoup d'aplomb. Plus le film avance et plus on sent leur authenticité. »

Une comédie au féminin

On fait remarquer à Louise Archambault que c'est un film « de filles », qui réunit une réalisatrice, une scénariste et un duo d'actrices. « Je ne pense pas à ça, mais est-ce inconscient ? Quand j'écris mes propres histoires, c'est vrai que j'ai toujours des femmes au premier plan, ça me vient naturellement, et je suis contente de mettre en valeur cette complexité féminine, qui n'est pas au détriment des hommes, mais bien en complément. Dans Merci pour tout, ce sont deux femmes, on va penser à Thelma et Louise, mais je raconte des histoires humaines. Il y a des hommes qui gravitent autour d'elles, leurs amoureux, le père... » Notons que la distribution compte aussi Jean-François Pichette, Patrick Hivon et Aliocha Schneider.

Est-ce qu'il y aura aussi de plus en plus de femmes réalisatrices depuis que la SODEC et Téléfilm Canada visent l'objectif de la parité hommes-femmes d'ici 2020? « Ça peut aider les femmes, mais en même temps, c'est toujours le meilleur scénario qui va remporter la mise. Évidemment, je suis pour la parité hommes-femmes, mais je ne veux pas qu'on me dise que j'ai eu du financement parce que je suis une femme. J'espère raconter de belles histoires, mais c'est aussi au public de me le dire. C'est bien que ce processus existe, pour donner la chance aux femmes et leur dire : "Allez-y ! Écrivez des bons films, réalisez, prenez votre place, allez-y à fond et éclatez-vous"! »

PHOTO FOURNIE PAR LAURENT GUÉRIN

Scène de Merci pour tout, qui réunit Magalie Lépine-Blondeau et Julie Perreault

Un premier grand rôle au cinéma pour Magalie Lépine-Blondeau

Pour la première fois, Magalie Lépine-Blondeau partage la tête d'affiche d'un film. « Je suis très contente. Je suis une cinéphile depuis toujours et j'ai eu l'occasion de travailler avec des cinéastes d'exception, mais je n'ai jamais eu à porter un film. Je le fais avec ma copine Julie Perreault, je suis très heureuse et j'avais très hâte d'avoir ce rendez-vous avec le cinéma. On est des copines dans la vie, Julie et moi, alors jouer avec elle, c'est très facile. On a cette connivence qui existait déjà. » Grande voyageuse, elle a très hâte de découvrir les Îles-de-la-Madeleine, l'hiver. « Cinématographiquement, j'imagine un paysage dramatique, le vent m'effraie ! »

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

La comédienne Magalie Lépine-Blondeau partage la tête d'affiche d'un film pour la première fois.