Après un premier bloc de travail à Montréal en septembre dernier, toute l'équipe du film Les maîtres du suspense de Stéphane Lapointe est actuellement en tournage en Louisiane. Et, foi de Michel Côté qui joue le rôle principal, l'État à la fleur de lys est un grand décor de cinéma.

Mis à jour le 18 déc. 2013
André Duchesne LA PRESSE

«Nous sommes installés dans le quartier d'Algiers, au pied d'un pont qui traverse le Mississippi. Nous avons une vue sur La Nouvelle-Orléans et sommes entourés de vieux bars de jazz. On peut facilement imaginer des groupes jouant sur ces vieilles scènes, raconte le comédien en entrevue téléphonique avec La Presse. Hier, il y avait un dindon vivant qui s'appelait Tyson qui se promenait près de notre lieu de tournage. Tout est ainsi très typique!»

Le ton de sa voix trahit un enthousiasme chaleureux. Et ce, même si la température était très froide lorsque nous lui avons parlé il y a quelques jours.

«La première journée, on faisait de la buée avec notre bouche. On porte des manteaux Kanuk et Canada Goose alors que, pour les scènes, on est en costume d'été», raconte le comédien. «On triche un peu. On doit faire croire à une grande chaleur», ajoutera plus tard le réalisateur Stéphane Lapointe, aussi en entrevue téléphonique.

Les maîtres du suspense raconte l'histoire d'Hubert Wolfe (Michel Côté), célèbre auteur de thriller tombé en panne d'inspiration. Il embauche alors Dany Cabana (Robin Aubert) comme écrivain fantôme. Or ce dernier craque à son tour. Au lieu de faire l'aveu de sa paralysie créative, il sous-traite son propre contrat à Quentin (Antoine Bertrand), éducateur en garderie et écrivain en dilettante qui a un jour la très mauvaise idée de tout laisser tomber pour suivre la femme qu'il aime en Louisiane.

«On court après Quentin car on a un éditeur sur les dents. On est en train de se retrouver nous-mêmes dans l'histoire qu'on écrit, dit Michel Côté. On se retrouve dans un vaudou, on se fait prendre par la police et on ne sait pas ce qui va nous arriver. C'est drôle, mais il y a aussi un côté qui fait réfléchir.»

Comédiens locaux

L'équipe du film est installée en Louisiane du 8 au 19 décembre. L'action est campée à La Nouvelle-Orléans. Les scènes sont filmées dans cette ville, à Bâton Rouge et dans les bayous. Des gens de l'endroit ont été embauchés pour des rôles secondaires et de la figuration.

«Nous avons entre autres engagé la comédienne Carol Sutton qu'on a vue récemment dans le film The Help, dit Stéphane Lapointe. La présence de gens du coin ajoute de l'exotisme et de la crédibilité au scénario. Attendez de voir la scène vaudou dans laquelle jouent une trentaine de personnes.»

«Hier, on a travaillé avec un trompettiste qui portait un petit chapeau rond et une moustache. Cet homme-là avait une tête magnifique», dit Michel Côté avec une affection évidente.

Après La vie secrète des gens heureux sorti il y a sept ans, Les maîtres du suspense est le second long métrage de fiction de Stéphane Lapointe. On doit aussi à ce dernier la réalisation de la série Tout sur moi.

Son nouveau film est une production d'Item7 (Café de Flore, Rebelle) et sortira en 2014.