Source ID:news·20121120·LA·0057; App Source:cedromItem

Verglas: le film

«Il est temps de revisiter cette grande cicatrice... (Photo: Robert Skinner, archives La Presse)

Agrandir

«Il est temps de revisiter cette grande cicatrice québécoise qu'est le verglas», croit Sylvain Archambault, qui réalisera le film.

Photo: Robert Skinner, archives La Presse

Piloté par la boîte de production Cité-Amérique, le projet de télésérie sur l'histoire du grand verglas de janvier 1998 a été transformé en un scénario de long métrage auquel est rattaché le comédien Emmanuel Bilodeau.

«L'écriture du scénario est terminée et nous avons déposé le projet aux institutions pour financement à la production, indique Lorraine Richard, présidente et directrice de Cité-Amérique. Évidemment, tout le scénario a été réécrit en fonction d'un film. Nous avons travaillé un an et demi sur celui-ci.»

D'abord destiné à Radio-Canada, ce projet est dans l'air depuis 2008. Le tandem Sylvain Archambault (réalisation) et Jacques Savoie (scénarisation) le porte toujours. Les deux hommes ont travaillé ensemble à la série Les Lavigueur: la vraie histoire.

«Il est temps de revisiter cette grande cicatrice québécoise qu'est le verglas, dit Sylvain Archambault rencontré la semaine dernière sur le plateau du film La garde dont il assure la réalisation. On a un magnifique scénario de Jacques Savoie. C'est un gros drame.»

Quant à la distribution, elle est encore à constituer, dit Lorraine Richard. Le comédien Emmanuel Bilodeau a toutefois signé une lettre d'intérêt, indique-t-elle, ce qu'a confirmé le comédien dans un échange de courriels avec La Presse.

M. Bilodeau estime que le sujet est d'un grand intérêt. «Cette crise m'a traumatisé comme bien des Québécois, ajoute-t-il. J'avais un enfant de 2 ans qui dormait au frette collé sur ses parents. On était impuissants.»

Depuis, par précaution, il s'est acheté une génératrice, dont il ne s'est jamais servi.

Archives

Quiconque a vécu le grand verglas se souvient du porte-parole d'Hydro-Québec, Steve Flanagan. Selon Lorraine Richard, le personnage de ce dernier aura une place importante dans le film.

«Il était, jour après jour, au coeur du combat, dit la productrice. En fait, nous ferons un genre de film choral où nous retrouverons des personnages de tous les milieux qui ont vécu le verglas.»

Des images d'archives seront incorporées au film. «Lorsqu'il sera question de Lucien Bouchard ou d'André Cayer, on verra les vrais», dit Mme Richard.

Alliance Vivafilms assurera la distribution du long métrage.




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer