Green Book obtient l'Oscar du meilleur film dans une cérémonie célébrant la diversité. Bohemian Rhapsody repart avec quatre statuettes, Roma, avec trois, tout comme Green Book et Black Panther. Et un film américain obtient l'Oscar du meilleur court métrage plutôt qu'un film québécois.

MARC-ANDRÉ LUSSIER LA PRESSE

On attendait une soirée historique. D'une certaine manière, elle le fut. Mais pas tout à fait comme prévu. Les membres de l'Académie n'ont visiblement pas voulu pousser le bouchon trop loin, préférant plébisciter Green Book plutôt que Roma, un film Netflix tourné en langue étrangère et en noir et blanc.

Réalisé par Peter Farrelly, Green Book est le premier film depuis six ans à obtenir l'Oscar le plus prestigieux sans que son réalisateur, Peter Farrelly, soit en lice dans la catégorie de la meilleure réalisation. Ce cas de figure n'était pas survenu depuis Argo (Ben Affleck) en 2013. Green Book a aussi enlevé la catégorie du meilleur scénario original ainsi que celle du meilleur acteur de soutien.

Cela dit, les artisans de Roma, cités 10 fois, ont quand même lieu de se réjouir. Le film d'Alfonso Cuarón s'est distingué dans la catégorie du film en langue étrangère, de la direction photo et de la réalisation (un prix qu'Alfonso Cuarón a déjà obtenu il y a quatre ans grâce à Gravity).

«Je tiens à remercier l'Académie de reconnaître un film au coeur duquel se trouve une domestique. Ce genre d'histoire est habituellement relégué en toile de fond au cinéma. Et muchos gracias Mexico!», a déclaré Alfonso Cuarón.

C'est finalement Bohemian Rhapsody, qui raconte l'histoire de Freddie Mercury et du groupe Queen, qui aura obtenu le plus de statuettes dorées, soit quatre. En plus des trois catégories techniques (montage, montage sonore et mixage sonore), le film de Bryan Singer, qui fut congédié vers la fin du tournage, a valu à Rami Malek l'Oscar du meilleur acteur.

Après avoir remercié sa famille et ceux qui ont professionnellement cru en lui, même s'il n'était pas «un choix évident», Rami Malek a rendu hommage à Freddie Mercury en rappelant que Bohemian Rhapsody était un film sur un homme gai, immigrant, «qui a vécu sa vie en ne s'excusant pas de ce qu'il était. Je suis moi-même le fils d'un immigrant égyptien et ma propre histoire est en train de s'écrire».

Déjouant tous les pronostics, qui donnaient Glenn Close gagnante, Olivia Colman, remarquable dans le film de Yorgos Lanthimos The Favourite, a obtenu l'Oscar de la meilleure actrice. Des 10 citations de The Favourite, seule celle-ci s'est concrétisée en trophée. Le discours de la comédienne britannique, drôle et enjoué, a rallié tout le monde et lui a valu une ovation. «C'est stressant, a-t-elle d'abord déclaré. Et c'est hilarant! Glenn Close, vous êtes mon idole et je ne voulais pas que ça se passe comme ça, mais, bon, on en est là!»

Plusieurs artisans afro-américains célébrés

Pour la première fois de sa prolifique carrière, Spike Lee a enfin pu obtenir un Oscar. Son décapant BlacKkKlansman a été distingué dans la catégorie du meilleur scénario adapté. Fidèle à sa manière, le cinéaste a livré un discours aussi vibrant que senti.

«Nous sommes le 24 février 2019 et c'est le Mois de l'histoire des Noirs», a-t-il rappelé en établissant le lien avec l'arrivée des premiers esclaves en terre d'Amérique 400 ans plus tôt.

«Mobilisons-nous pour être du bon côté de l'Histoire en 2020!»

La superproduction Black Panther, qui a aussi emprunté les allures d'un véritable phénomène social, a remporté trois Oscars, soit ceux attribués à la meilleure trame musicale, à la direction artistique (Hannah Beachler) et aux costumes (Ruth Carter). Dans ces dernières catégories, ces artisanes afro-américaines ont marqué l'histoire en étant les premières femmes noires à mettre la main sur la précieuse statuette.

Sans grande surprise, les Oscars attribués pour les meilleurs rôles de soutien sont allés à Regina King, formidable dans If Beale Street Could Talk, et Mahershala Ali, que d'aucuns auraient vu en lice dans la catégorie du meilleur acteur tant son rôle est important dans Green Book. L'acteur, qui a déjà reçu le même honneur il y a deux ans grâce à Moonlight, a tenu à rendre hommage à sa grand-mère, qui l'a toujours poussé à croire en lui. «Sans elle, je ne serais pas ici», a-t-il dit.

De son côté, Regina King a déclaré qu'elle était «l'exemple même de ce à quoi ressemble quelqu'un quand on lui donne de l'amour et du soutien».

Et les autres...

Comme l'affirmait déjà à peu près tous les pronostics, le seul Oscar remis à l'équipe de A Star Is Born a été celui attribué à la meilleure chanson originale. Lady Gaga, aussi en lice pour la meilleure actrice, est montée sur scène, très émue, pour notamment remercier Bradley Cooper, son réalisateur, partenaire de jeu et de chanson. Leur interprétation de Shallow fut d'ailleurs l'un des rares moments d'éclat de la soirée. Vice s'est aussi inscrit au tableau d'honneur une seule fois, grâce à ses maquillages et coiffures.

First Man, un film de Damien Chazelle relatant le parcours de Neil Armstrong, premier homme à marcher sur la Lune, a obtenu l'Oscar des meilleurs effets visuels.

L'Oscar du meilleur long métrage documentaire a été remis à Free Solo, un film vertigineux relatant les exploits de l'alpiniste Alex Honnold. The Spider-Man: Into the Spider-Verse a par ailleurs obtenu l'Oscar du meilleur long métrage d'animation, dans une catégorie où Isle of Dogs et Incredibles 2, entre autres, ont aussi été sélectionnés. La Canadienne Domee Shi s'est en outre distinguée en l'emportant dans la catégorie du court métrage d'animation, grâce à Bao, un film produit par la société Pixar, le premier que signe une réalisatrice.

Et finalement, le court métrage Skin, un film puissant sur la toxicité du racisme, a été préféré à Fauve et Marguerite, deux films québécois, dans la catégorie du court métrage.

Les principaux gagnants du gala

- Meilleur film: Green Book

- Meilleur réalisateur: Alfonso Cuarón (Roma)

- Meilleure actrice: Olivia Colman (The Favourite)

- Meilleur acteur: Rami Malek (Bohemian Rhapsody)

- Meilleure actrice dans un rôle de soutien: Regina King (If Beale Street Could Talk)

- Meilleur acteur dans un rôle de soutien: Mahershala Ali (Green Book)

- Meilleure chanson originale: Shallow, dans A Star is Born. Musique et paroles de: Lady Gaga, Mark Ronson, Anthony Rossomando et Andrew Wyatt

- Meilleur film d'animation: Spider Man: Into the Spider Verse: Bob Persichetti, Peter Ramsey, Rodney Rothman, Phil Lord et Christopher Miller