Source ID:; App Source:

Oscars : la reine Meryl Streep recueille sa 18e nomination

Meryl Streep... (Photo: archives AP)

Agrandir

Meryl Streep

Photo: archives AP

Romain Raynaldy
Agence France-Presse
Los Angeles

Le règlement peut changer, les présidents se succéder, le nombre de films varier, mais une chose semble devenir immuable aux Oscars : la présence de Meryl Streep dans la course aux statuettes, où l'actrice affiche un nombre record de 18 nominations.

La reine des Oscars concourt cette année encore dans la catégorie de meilleure actrice, pour son rôle de mère tyrannique et paranoïaque dans Un été à Osage County, dans lequel Julia Roberts joue sa fille souffre-douleur.

«Je suis tellement heureuse pour notre film et que Julia et moi ayons été nommées», a déclaré l'actrice dans un communiqué. «Nous sommes toutes les deux très fières d'Un été à Osage County. Cet honneur que nous fait l'Académie, envers laquelle nous sommes très reconnaissantes, permettra d'attirer l'attention sur notre film à travers tout le pays, ce qui est formidable.»

Il y a deux ans, elle avait remporté la précieuse statuette - sa troisième - pour son interprétation de Margaret Thatcher dans La Dame de fer et était déjà la récidiviste la plus nommée de l'histoire des Oscars.

Depuis sa première nomination en 1979 pour Voyage au bout de l'enfer de Michael Cimino, il n'est pas passé plus de cinq ans sans que l'actrice ne soit nommée, comme meilleure actrice ou meilleur second rôle féminin.

Une preuve de l'amour que lui portent les membres de l'Académie des Arts et des Sciences du cinéma, mais aussi de la régularité exemplaire de sa carrière et de l'excellence de ses choix.

Talonnée par Woody Allen

Dans la décennie 1979-1989, Meryl Streep a été nommée huit fois, pour des films aussi différents que Kramer contre Kramer, La maîtresse du lieutenant français, Le choix de Sophie, Out of Africa ou Un cri dans la nuit.

À l'inverse de ses consoeurs, elle n'a jamais connu de trou d'air, enchaînant les nominations avec une régularité impressionnante, et s'offrant de loin en loin le luxe de décrocher la fameuse statuette.

Cette année, si sa performance dans Un été à Osage County a suscité l'admiration de la critique et du public, elle aura une adversaire de taille en la personne de Cate Blanchett, favorite pour son rôle de bourgeoise au bord de la folie dans Blue Jasmine de Woody Allen.

À 44 ans, l'Australienne est nommée pour la cinquième fois, et a déjà remporté la statuette en 2005 (second rôle) pour Aviator. Mais au même âge, Meryl Streep avait déjà neuf nominations et deux Oscars à son palmarès : Kramer contre Kramer (second rôle) et Le choix de Sophie (meilleure actrice)...

Un autre détenteur de records vient hanter cette année la grille des nominations : Woody Allen, qui talonne Meryl Streep avec sa 16e nomination, pour le scénario de Blue Jasmine.

Insensibles au mépris que leur porte le maître new-yorkais, qui répugne à fouler le tapis rouge des Oscars, les membres de l'Académie - dont beaucoup sont de la même génération que le cinéaste âgé de 78 ans - le nomment année après année.

Lauréat de quatre Oscars, il a été distingué pour la dernière fois en 2012 pour le scénario original de Minuit à Paris.

Auparavant, il avait été récompensé en 1987 pour Hannah et ses soeurs (scénario original), et en 1978 pour Annie Hall (meilleur scénario original et meilleur réalisateur).




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer