Qu'ont en commun Peter Farrelly et Nick Vallelonga? Ces deux artisans de Green Book, pressentis pour être cités aux Oscars, tentent d'apaiser les polémiques afin de ne pas nuire à leurs chances.

Mis à jour le 22 janv. 2019
MARC-ANDRÉ LUSSIER LA PRESSE

Peter Farrelly, le réalisateur du film, a dû faire amende honorable après que des articles datant d'il y a 20 ans ont été déterrés.

On y apprenait que le coréalisateur de Dumb and Dumber avait l'habitude d'exhiber son sexe «pour faire rire». «J'étais un idiot. J'ai fait ça voilà des décennies et je trouvais ça drôle. La vérité, c'est que je suis embarrassé et que j'ai envie de me faire tout petit», a-t-il déclaré.

Une tuile ne tombant jamais seule, voilà que le scénariste de Green Book, Nick Vallelonga, a été pris dans une tourmente lui aussi.

Dans un tweet remontant à 2015, effacé depuis, il avait appuyé «à 100 %» l'affirmation de Donald Trump, alors candidat à la présidentielle, selon laquelle les musulmans de Jersey City célébraient dans la rue quand les deux tours du World Trade Center se sont effondrées en 2001.

Le scénariste a offert ses excuses, mais les chances de Green Book, lauréat de trois trophées Golden Globes, sont subitement devenues un peu moins bonnes...

- avec Le Figaro