Le nouveau long métrage d’Anaïs Barbeau-Lavalette, Chien blanc, ouvrira le 28festival de films francophones Cinemania le 2 novembre.

Publié le 16 août
Marc-André Lussier
Marc-André Lussier La Presse

La réalisatrice de La déesse des mouches à feu porte cette fois à l’écran le célèbre roman de Romain Gary en cosignant le scénario de cette adaptation avec Valérie Beaugrand-Champagne.

Chien blanc met en scène l’écrivain lui-même, au moment où les États-Unis explosent sous les tensions raciales après l’assassinat de Martin Luther King. Romain Gary accueille alors chez lui, avec son amoureuse Jean Seberg, militante pour les droits civiques, un chien abandonné, dressé pour sauter à la gueule des Afro-Américains. Denis Ménochet (Jusqu’à la garde, Grâce à Dieu) se glisse dans la peau de l’auteur français. Il est appuyé par Kacey Rohl (White Lie), K. C. Collins (Clarice) et le jeune Laurent Lemaire (Épidémie).

Maryse Legagneur et Will Prosper ont œuvré à titre de consultants pendant l’ensemble du processus créatif et artistique. Produit par Nicole Robert pour la société Go Films, Chien blanc prendra l’affiche au Québec le 9 novembre.