La vie de Wali, ce tireur d’élite québécois qui a passé deux mois aux côtés des combattants ukrainiens, pourrait être au cœur d’un long métrage aux États-Unis.

Publié le 9 août
Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse

Selon le site spécialisé Deadline, le producteur Den Tolmor, à qui l’on doit le documentaire Netflix Winter on Fire : Ukraine’s Fight for Freedom, travaille actuellement sur un projet de film très librement inspiré de la vie de celui qui se fait appeler Wali. Le scénario du film — dont le titre provisoire est The Good Fight — serait coécrit par Nicholas Klein.

Wali est un ex-soldat du Royal 22Régiment des Forces armées canadiennes qui a notamment combattu en Afghanistan et qui s’est porté volontaire auprès des forces kurdes dans sa lutte contre l’État islamique. Au début de l’assaut russe en Ukraine, il a passé deux mois sur le terrain, notamment dans le Donbass, pour offrir son aide aux forces du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

The Good Fight racontera l’histoire d’un vétéran de la marine américaine de passage en Ukraine pour voir son fils. Devant l’attaque de l’armée russe, il décidera de reprendre les armes, notamment dans l’espoir de rétablir les ponts avec son fils. Notons que la famille du vrai Wali habite dans la grande région montréalaise…

« Je veux présenter cette histoire d’un point de vue occidental, a indiqué Den Tolmor à Deadline. Ça ne change rien que le personnage soit Canadien ou Américain. Ce sera l’histoire d’un homme qui possède une attitude différente et qui se retrouvera impliqué dans le conflit en Ukraine. »

Le montage financier du projet serait déjà en partie complété. Le producteur espère pouvoir commencer le tournage plus tard cette année.