(Cannes) Tom Cruise a défendu les films en salles et la magie du grand écran, face à l’explosion des plateformes de streaming, lors d’une classe de maître mercredi au Festival de Cannes, où il est venu présenter le nouveau Top Gun.

Mis à jour le 18 mai
Agence France-Presse

« Je fais des films pour le grand écran. Mes films ne sortiront pas directement sur les plateformes. Aller au cinéma, c’est partager une expérience, quelle que soit notre culture ou langue. Je vais voir les films en salles quand ils sortent. Je mets ma casquette (pour ne pas être reconnu). J’aime voir les bandes-annonces », a déclaré la vedette hollywoodienne, devant 1000 personnes qui l’ont longuement ovationné.

« C’est ensemble qu’on sortira de cette situation », a-t-il poursuivi, évoquant la baisse de fréquentation des salles de cinéma, entre explosion des plateformes et crise sanitaire mondiale.

PHOTO STÉPHANE MAHÉ, REUTERS

Jennifer Connelly et Tom Cruise posent pour les photographes.

L’inoxydable acteur de Mission impossible et Top Gun en a profité pour évoquer sa passion du cinéma. « Depuis l’âge de 4 ans, j’ai envie de faire du cinéma. J’ai grandi avec les films de Buster Keaton, Harold Lloyd, Charlie Chaplin. Faire du cinéma a été pour moi un grand voyage », a-t-il confié.

À 59 ans, le grand habitué des superproductions, qui fait ses cascades lui-même, est revenu sur cette particularité. « C’est comme demander à Gene Kelly pourquoi il danse ? (rires). J’avais 4 ans et demi. J’avais un jouet parachute. J’ai voulu faire pareil. Je me suis fait un parachute avec mes draps, je suis monté sur le toit ».

PHOTO ÉRIC GAILLARD, REUTERS

Tom Cruise a donné une classe de maître.

« Quand je me suis lancé, je me suis dit “ce n’est pas une bonne idée” (rires). J’ai touché le sol si durement que j’ai vu des étoiles pour la première fois en plein jour. Je me suis dit, “c’est intéressant” », a-t-il raconté, tout sourire.

L’acteur montera les marches en fin de journée pour présenter Top Gun : Maverick, 36 ans après le premier opus. La Patrouille de France, qu’il a rencontrée mardi, survolera les marches au même moment.

Le film sera en salles à partir du 25 mai en France, du 27 mai aux États-Unis.