(Los Angeles) Spider-Man : No Way Home, dernier épisode en date des aventures de l’homme-araignée, continue de caracoler en tête du box-office nord-américain après avoir engrangé encore 11 millions de dollars sur le week-end, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par Exhibitor Relations, cabinet spécialisé dans l’industrie cinématographique.

Publié le 30 janvier
Agence France-Presse

Le film, premier de l’ère COVID-19 à avoir récolté plus d’un milliard de dollars en Amérique du Nord et à l’international depuis sa sortie, a ainsi conservé la première place devant le film d’horreur Scream qui l’avait brièvement détrôné il y a deux semaines.

Sept semaines après sa sortie, le film produit par Sony continue d’apporter une bouffée d’oxygène à une industrie du cinéma mise à genoux par la pandémie, avec des recettes mondiales de 1,69 milliard de dollars.

La nouvelle version de la saga Scream, cinquième du nom, arrive en deuxième position. Le film d’horreur des studios Paramount a engrangé 7,4 millions de dollars dans les cinémas américains et canadiens de vendredi à dimanche, lors d’un week-end où les salles obscures n’ont pas connu foule.

La troisième place demeure inchangée avec le film d’animation des studios Universal Sing 2, qui a glané 4,8 millions ce week-end.

Autre produit Universal, le drame romantique chrétien Redeeming Love arrive à nouveau en quatrième position pour sa deuxième semaine d’exploitation avec des recettes de 1,9 million de dollars. Cette parabole sur le péché et la rédemption qui se situe en Californie pendant la Ruée vers l’or a eu plus de succès d’audience, notamment dans le sud conservateur des États-Unis, qu’auprès des critiques.

The King’s Man, préquel des films d’espionnage Kingsman, avec les acteurs Ralph Fiennes, Gemma Arterton et Rhys Ifans, conserve sa cinquième place avec 1,8 million de dollars.