En raison de la recrudescence de la pandémie de coronavirus, REGARD, l’incontournable festival de courts métrages de Saguenay, proposera une version accessible entièrement en ligne tout en maintenant l’espoir de présenter des évènements en salle à la fin du mois de mars.

Publié le 12 janvier
André Duchesne
André Duchesne La Presse

La direction du festival a par ailleurs annoncé que la comédienne Charlotte Aubin sera la porte-parole de cette 26e édition. Cette dernière a déjà été interprète dans quelques films présentés à REGARD dont Crème de menthe, court métrage de Jean-Marc E. Roy et Philippe David sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes.

Jointe par La Presse, la directrice générale de REGARD, Marie-Elaine Riou, a expliqué que dans la situation actuelle, il fallait avoir en main toutes les options disponibles.

« Nous étions en route pour retourner à notre traditionnelle présentation du festival en mars, mais, comme plusieurs personnes, nous n’avons pas vu venir cette nouvelle vague de la pandémie, indique Mme Riou en entrevue téléphonique. Face à ces incertitudes, nous avons maintenant planifié l’édition en ligne tout en continuant à travailler à une programmation normale qui aurait lieu en présence. »

Si la réouverture des salles de spectacles et de cinéma le permet, REGARD aura alors lieu du 23 au 27 mars. Mais qu’elles soient ouvertes ou non, la portion en ligne aura lieu sur une plateforme de visionnement, du 28 mars au 10 avril. La programmation, dont le contenu sera dévoilé le 2 mars, pourra y être vue dans son entièreté.

D’ailleurs, Marie-Elaine Riou nous indique que des passeports pour le festival en ligne seront en prévente du 2 février au 2 mars au coût de 30 $. Cela permettra d’avoir un rabais de 50 % sur les billets en salle, le cas échéant. Après le 2 mars, les passeports pour le festival en ligne seront en vente au coût de 40 $.

Charlotte Aubin

Par ailleurs, Mme Riou se réjouit de voir la comédienne Charlotte Aubin se joindre à l’équipe du festival pour en être la porte-parole en 2022.

« Nous avons réalisé que même si elle a tourné Crème de menthe au Saguenay et qu’elle a joué dans quelques courts métrages présentés à REGARD, Charlotte n’est jamais venue au festival, dit-elle. Or, elle s’est beaucoup démarquée dans son travail au cours de la dernière année et je suis heureuse qu’elle fasse maintenant partie de la famille comme ambassadrice. Pour moi, c’est un maillage naturel. »

Jointe par La Presse, Charlotte Aubin (Virage, L’échappée, Au revoir le bonheur, Mad Dog Labine) s’est réjouie de se joindre à ce « festival très mythique ».

« Jusqu’à maintenant, ç’a été un rendez-vous manqué à cause des tournages et d’autres contraintes, dit-elle. Je me sens privilégiée de pouvoir y aller. J’adore le court métrage qui est une forme très libre de cinéma. J’en regarde beaucoup. C’est l’essence d’une parole artistique pour beaucoup de réalisateurs. »

Comment voit-elle son rôle de porte-parole ? « Je me vois comme donnant de la visibilité au festival, de rendre ça vivant, de participer aux évènements et faire le pont entre le public et les organisateurs. J’ai hâte d’être là-bas, d’amener mon énergie. »

Rappelons que la pandémie de coronavirus a chamboulé les plans des deux plus récentes éditions de REGARD.

En mars 2020 au moment où la pandémie déferlait sur le Québec, la 24e édition a été annulée après une seule journée de présentation. L’an dernier, la 25e édition a été présentée en juin avec des évènements extérieurs, en format ciné-parc, et très peu d’invités de l’extérieur.

Cette année, les organisateurs étaient déterminés à revenir à la tradition de tenir l’évènement en mars comme c’est le cas depuis de nombreuses années.

Consultez le site du festival REGARD