La réalisatrice italienne Lina Wertmüller, première femme à être nommée pour l’attribution de l’Oscar de la meilleure réalisation, s’est éteinte jeudi matin, entourée des membres de sa famille. Elle avait 93 ans.

Publié le 9 déc. 2021
André Duchesne
André Duchesne La Presse

D’origine suisse, Mme Wertmüller a amorcé sa carrière dans le cinéma en étant une des assistantes de Federico Fellini sur le film 8 1/2. À compter de 1963, elle réalisera une trentaine de film dont Pasqualino (1975) nommé dans quatre catégories au gala des Oscars de 1977.

Campé durant la Seconde Guerre mondiale, Pasqualino brosse le portrait peu flatteur d’un mafieux minable et déserteur de l’armée qui, envoyé dans un camp de concentration, multiplie les petites combines pour survivre. Renvoyé dans son pays, Pasqualino retrouve sa personnalité d’homme macho, cassant et profiteur.

Finaliste dans la catégorie de meilleure réalisation, Mme Wertmüller faisait face à Ingmar Bergman (Face à face), Sidney Lumet (Network), Alan J. Pakula (All the President’s Men) et John G. Avildsen (Rocky), ce dernier étant désigné gagnant.

La première femme à remporter le prix de la meilleure réalisation fut Kathryn Bigelow en 2010 avec The Hurt Locker, suivie de Chloe Zhao en 2021 avec Nomadland.

En 2019, Lina Wertmüller avait reçu un Oscar honorifique saluant sa carrière.