(Paris) Une cryptomonnaie pour financer le cinéma : Sarah Lelouch, la fille du réalisateur Claude Lelouch, a lancé mardi le Klapcoin, un actif dématérialisé qui a pour ambition de faire participer le plus grand nombre à la production de films.

Publié le 30 nov. 2021
Agence France-Presse

« La cryptomonnaie est un excellent moyen d’intéresser le grand public. Je pense que le public a toujours raison », a déclaré à l’AFP Sarah Lelouch, qui a fondé avec des spécialistes du secteur une société dédiée à ce projet, la Diversité du cinéma français (DCF). Elle espère une première levée de 2 à 8 millions d’euros en un à trois mois.

Il s’agit de permettre à tout un chacun d’investir dans cet actif virtuel, adossé à la manière du bitcoin à la blockchain, un registre partagé en continu entre des milliers d’utilisateurs, pour aider au financement de films et de séries. Et contourner ainsi les circuits traditionnels de financement du cinéma.

Les investisseurs, professionnels ou non, peuvent espérer voir la valeur de leur monnaie augmenter, et toucher des revenus lorsque les films sortiront en salles.

« Il s’agit d’impliquer le public et de lui faire gagner de l’argent autrement. Le cinéma a besoin d’idées neuves ». Les projets financés seront choisis par un comité de professionnels avec « une ligne éditoriale : la diversité des formats, des genres et des personnalités », a poursuivi Sarah Lelouch, dont le père apporte sa notoriété à l’opération.

Ce dernier est une figure majeure du cinéma, avec des œuvres comme Un homme et une femme, L’aventure c’est l’aventure ou Itinéraire d’un enfant gâté, mais aussi une figure singulière du 7e art qui s’est souvent attachée à sortir des circuits traditionnels pour produire ses longs métrages, rappelle sa fille : « Je l’ai vu hypothéquer ses maisons, se battre toute sa vie pour financer ses films ».

La blockchain et les NFT (« Jetons non fongibles ») ont secoué ces derniers mois le monde de la culture et du divertissement avec des projets liés à l’art contemporain, au foot ou encore à la musique. Dans le cinéma, des cryptomonnaies ont déjà vu le jour, notamment à Hollywood.