Choisi pour représenter le Canada aux Oscars dans la catégorie du meilleur film international, Les oiseaux ivres aura maintenant de meilleures chances de se faire valoir auprès des membres de l’Académie. Corinth Films, une société de distribution américaine spécialisée dans les films d’auteur, a en effet acquis les droits d’exploitation du long métrage d’Ivan Grbovic, dans la foulée de l’American Film Market.

Marc-André Lussier
Marc-André Lussier La Presse

« Il s’agit d’une société qui croit fermement aux vertus du cinéma en salle, ont commenté les producteurs Luc Déry et Kim McCraw, de micro_scope. Ils aiment beaucoup le film et seront en mesure de lui donner une meilleure visibilité alors que s’amorce la campagne pour les Oscars. Il aura ainsi de meilleures chances d’apparaître sur l’écran radar des membres de l’Académie. »

Cette nouvelle tombe à point nommé. Déjà fort d’un succès honorable au Québec (270 000 $ de recettes au box-office), Les oiseaux ivres, dont le titre international est Drunken Birds, commence ce vendredi sa carrière au Canada anglais, sous une pluie de critiques élogieuses. Aux États-Unis, où le film commence à attirer l’attention des médias spécialisés, la sortie est pour l’instant prévue au mois de mars.

Mettant en vedette Jorge Antonio Guerrero, Hélène Florent, Claude Legault et Marine Johnson, Les oiseaux ivres raconte la quête d’un travailleur saisonnier mexicain venu au Québec pour tenter de retrouver la femme qu’il aime.

Compte tenu du contexte, nous sommes très satisfaits de la carrière que connaît Les oiseaux ivres présentement au Québec. Savoir que les cinéphiles américains auront bientôt l’occasion de découvrir ce film sur grand écran nous ravit.

Luc Déry et Kim McCraw, de micro_scope

Les producteurs espèrent évidemment que Les oiseaux ivres passe au deuxième tour de la course aux Oscars. Quinze longs métrages, parmi les dizaines participant à la course, seront retenus pour ce qu’on appelle la « courte liste ». Celle-ci sera dévoilée le 21 décembre.

De nombreux poids lourds se sont présentés sur le bloc de départ au cours des dernières semaines, dont plusieurs ont déjà fait leur marque dans les grands festivals internationaux. Parmi ces titres : Titane (Julia Ducournau, France), Compartment no 6 (Juho Kuosmanen, Finlande), Drive My Car (Ryûsuke Hamaguchi, Japon), Memoria (Apichatpong Weerasethakul, Colombie), I’m Your Man (Maria Schrader, Allemagne), Lamb (Valdimar Jóhannsson, Islande), La main de Dieu (Paolo Sorrentino, Italie), Julie (en 12 chapitres) (Joachim Trier, Norvège), Bad Luck Banging or Loony Porn/Mauvaise baise ou porno barjo (Radu Jude, Roumanie) et Un héros (Asghar Farhadi, Iran). Entre autres.

« Nous ne faisons pas partie des favoris pour l’instant, mais nous espérons qu’avec l’appui de Corinth Films, Les oiseaux ivres aura maintenant l’occasion de se faire remarquer. Nous y croyons ! », ont conclu les producteurs.