De mercredi jusqu’à dimanche, la petite communauté de Biscarrosse sise près de Bordeaux dans le sud-ouest de la France accueille et célèbre le cinéma québécois.

André Duchesne
André Duchesne La Presse

Pour cette sixième édition du Festival de cinéma québécois de Biscarrosse, plusieurs longs métrages sont inscrits en compétition soit : Les fleurs oubliées d’André Forcier, Vacarme de Neegan Trudel, Dérive de David Uloth, Mafia Inc de Podz, Antigone de Sophie Deraspe, La déesse des mouches à feu d’Anaïs Barbeau-Lavalette, Réservoir de Kim St-Pierre, Kuessipan de Myriam Verreault et Nadia Butterfly de Pascal Plante.

Plusieurs courts métrages y seront aussi présentés dont La traversée d’Ève Saint-Louis, Aujourd’hui ou je meurs de Kristina Wagenbauer, Audionomie de Maximilien Rolland et autres. On retrouve aussi des documentaires (Les Rose de Félix Rose et Je m’appelle humain de Kim O’Bowsawin), etc.

Octobre de Pierre Falardeau a droit à une projection hors compétition.

Ève Saint-Louis, qui sera présente à Biscarrosse, nous écrit : « C’est un honneur de pouvoir présenter La Traversée dans un festival qui se passionne pour la francophonie et s’implique dans sa communauté en donnant la parole à de jeunes ambassadeurs du cinéma qui visionnent, évaluent et discutent des œuvres programmées. J’aurai la chance de m’entretenir avec eux, lors d’un échange organisé dans le cadre du festival. »

Pascal Plante nous a dit de son côté qu’il participera, de façon virtuelle, à un échange de style questions/réponses avec les festivaliers, vendredi.

PHOTO FOURNIE PAR FESTIVAL DE CINÉMA QUÉBÉCOIS DE BISCARROSSE