Le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, qui se tiendra du 30 octobre au 4 novembre à Rouyn-Noranda, a annoncé mardi le contenu de sa programmation. Cette édition marque aussi le 40e anniversaire de l’évènement prisé par les cinéphiles.

Luc Boulanger
Luc Boulanger La Presse

On pourra voir entre autres le nouveau long métrage de Catherine Therrien, Une révision, avec Patrice Robitaille et Rose-Marie Perrault, Anne-Élisabeth Bossé, Rabah Aït Ouyahia et Nour Belkhiria. Et aussi, Mourir en vie, un film avec et réalisé par Benoit Brière, sur un pédiatre et professeur octogénaire à la retraite, personnage joué par Marcel Sabourin, qui vit dans une maison multigénérationnelle à Montréal. La comédienne Élise Guilbault fait aussi partie de la distribution. Le scénario de Mourir en vie est signé par le pédiatre Jean-François Chicoine.

Le Festival avait dévoilé à la fin septembre le titre de son film d’ouverture, Tout s’est bien passé, de François Ozon, ainsi que celui de clôture : The Power of the Dog, une adaptation du roman américain de l’écrivain Thomas Savage réalisée par Jane Campion et coproduite par Roger Frappier.

Célébrant le cinéma « sous toutes ses formes », le festival présentera environ 150 productions en provenance d’une trentaine de pays. Courts, moyens et longs métrages, documentaires, vidéos… Le festival introduit aussi deux nouveaux prix à son éventail de récompenses afin de souligner encore davantage le travail des cinéastes : le Prix Jeunesse Fonderie Horne qui récompensera le court métrage coup de cœur dans la programmation jeunesse ; et le Prix Fonds Bell récompensera la série format court.

Consultez le site web pour en savoir davantage sur la programmation et les activités