(Londres) L’acteur et réalisateur George Clooney rejette l’idée de se lancer en politique, disant préférer mener « une belle vie » et vouloir réduire ses activités cinématographiques.

Associated Press

Le sexagénaire n’a pas évité le sujet lors d’une entrevue à la BBC. George Clooney, un partisan de longue date de Joe Biden, a décrit les États-Unis comme un pays cherchant encore à récupérer après le tumultueux passage de Donald Trump à la Maison-Blanche.

Lorsque l’animateur de la BBC Andrew Marr lui demande s’il a l’intention de se présenter à une fonction élective, l’acteur n’a pas perdu de temps à rejeter l’idée.

« Non, je préfère mener une belle vie », a-t-il répondu.

George Clooney était à Londres pour faire la promotion de sa prochaine réalisation The Tender Bar dont la diffusion est prévue en janvier sur Amazon Prime.

Il prévoit s’engager dans quelques projets pendant qu’il est encore en santé.

« J’ai eu 60 ans cette année. J’en ai discuté avec ma femme. Nous travaillons beaucoup tous les deux, a-t-il raconté. Nous vivons nos belles années. Dans 20 ans, j’en aurai 80. C’est quelque chose. S’entraîner, ce qu’on mange, tout ça importe peu quand on a 80 ans. On doit s’assurer de savourer de la meilleure façon qui soit ces années. »

La perte de popularité de Joe Biden dans les sondages inquiète peu l’acteur qui rappelle que le président doit encore composer avec l’héritage de Donald Trump.

« C’est comme amener un enfant meurtri à l’école et penser que tout va bien se dérouler dès la première journée, a-t-il dit. On doit guérir, et cela prend du temps. »

Donald Trump demeure un facteur important aux États-Unis. George Clooney dit espérer que les Américains auront « le bon sens » de ne pas le renvoyer à la Maison-Blanche.

« C’est étrange, car c’est juste un imbécile, a-t-il commenté. Je le connaissais avant qu’il soit président. Il ne voulait que séduire des femmes. Chaque fois que vous le rencontriez, il demandait quel était le nom de cette fille. Il n’était que ça. »