(Montréal) Le coronavirus aura entraîné une baisse de 77 % de l’assistance dans les salles de cinéma québécoises en 2020, indique l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), qui mesure l’ampleur de la pandémie sur ce secteur culturel.

La Presse Canadienne

Les salles de cinéma du Québec ont toutes été fermées le 15 mars 2020, au début de la pandémie, et les marquises sont restées muettes pendant 14 semaines, jusqu’en juin. Puis, pendant la « deuxième vague », l’automne suivant, 77 des 93 cinémas du Québec, en « zones rouges », ont fermé leurs guichets entre 7 et 13 semaines, à compter du 1er octobre.

Guère étonnant, alors, que pour l’ensemble de cette première année pandémique, les salles de cinéma aient accueilli seulement 4,3 millions de spectateurs, soit 14,4 millions de moins qu’en 2019.

C’est à Montréal et à Laval (-79 %) et dans l’Outaouais (-80 %) que la fréquentation a le plus diminué, trois régions où les salles ont fermé plus tôt lors de la deuxième vague, révèle le bilan dressé annuellement par l’Observatoire de la culture et des communications de l’ISQ.

De même, puisque plusieurs sorties ont été repoussées par les distributeurs (pensons à Dune, attendu en décembre 2020), beaucoup moins de « nouveautés » (230) ont été projetées en salles en 2020 — une baisse de 61 % sur 2019.

Par contre, la part des films québécois dans les entrées en salle s’est élevée à 13,1 %, soit plus que la moyenne pour la période 2016-2020 (9,5 %). Les films québécois ont obtenu une part de marché supérieure à 12 % dans toutes les régions du Québec, sauf dans les régions de la Côte-Nord (10 %), de Laval (9 %) et de Montréal (8 %). Par ailleurs, 17 % des films projetés en salle étaient québécois, « un sommet depuis 1985 », indique l’Observatoire.

Mafia Inc. est le seul film québécois qui s’est classé, en 8e place, dans la liste des 10 films ayant fait le plus d’entrées en salle en 2020. Le film de Podz a pris 24 % des parts d’assistance pour l’ensemble des propositions québécoises. Suivent les comédies Merci pour tout (13,8 %) et Mon cirque à moi (11,9 %), ainsi que le drame Suspect numéro un (11,4 %). Les trois premiers ont donc récolté pratiquement la moitié de l’ensemble des entrées en salle pour les films québécois en 2020.