De nombreux films québécois, courts, longs et d’animation, seront proposés au jeune public du 36Festival international du film francophone de Namur (FIFF) qui a lieu du 1er au 8 octobre.

André Duchesne
André Duchesne La Presse

Par exemple cinq courts métrages québécois seront présentés à l’occasion d’une séance spéciale dans le cadre du FIFF Campus, le volet pédagogique du festival destiné aux adolescents. Ce sont Babatoura de Guillaume Collin, Les grandes claques d’Annie St-Pierre, Trophée de Sandra Coppola, Je suis amoureux de mes souvenirs d’Étienne Galloy et Lune de Zoé Pelchat.

À cela s’ajoutent plusieurs autres titres tels les courts métrages Donc, Socrate est mortel d’Alexandre Isabelle, L’Abat d’Olivier Côté, L’expiration de Joris Cottin, Frimas de Marianne Farley, Sprötch de Xavier Seron et le long métrage d’animation Félix et le trésor de Morgäa de Nicola Lemay.

PHOTO FOURNIE PAR SPIRA FILMS

Une scène de Lune de Zoé Pelchat.

La programmation complète du festival belge a été dévoilée ce matin. Rappelons que Souterrain de Sophie Dupuis fait partie des longs métrages en compétition officielle (une séance a aussi lieu pour les jeunes) alors que Les grandes claques est inscrit dans la compétition des courts métrages.

Du côté du jury, le Québec est représenté par la productrice Fanny-Laure Malo à la compétition des longs métrages alors que le directeur de la photographie Ismael Ouattara est membre du jury de la section Émile-Cantillon réservée aux premiers longs métrages.

PHOTO FOURNIE PAR MAISON 4 : 3

Une scène du long métrage d’animation Félix et le trésor de Morgäa.

Les intranquilles de Joachim Lafosse est le film d’ouverture du festival alors que La fracture de Catherine Corsini sera le film de clôture.

Consultez le site du festival