Téléfilm Canada vient d’annoncer le financement à la production (tournage) de dix projets de films de langue anglaise dont un sera réalisé par Maxime Giroux (Félix et Meira) et un autre par le trio de réalisateurs Anouk Whissell, François Simard et Yoann-Karl Whissell, bien connus avec leur film Turbo Kid.

André Duchesne
André Duchesne La Presse

Maxime Giroux tournera donc son premier film en anglais intitulé In Cold Light, une coproduction majoritaire Canada-Irlande dont le scénario a été écrit par Patrick Whistler.

« Le film raconte l’histoire d’une jeune fille qui sort tout juste de prison et qui veut s’en sortir. Or, en raison de son frère jumeau qui trempe dans le milieu de la drogue, elle se retrouve prise dans une soirée d’enfer, résume le cinéaste que La Presse a joint au téléphone en Colombie-Britannique. C’est un genre de thriller qui se passe sur 24 heures et dans lequel on retrouve aussi des policiers corrompus. »

Le réalisateur, qui a aussi signé les films Demain, Jo pour Jonathan et La grande noirceur, indique qu’il touchera pour la première fois un genre qu’il n’avait pas encore exploré au cinéma.

Maxime Giroux est par ailleurs en post-production de son film L’affaire Norbourg, œuvre inspirée sur l’histoire de Vincent Lacroix, homme d’affaires condamné pour fraude financière. « Le tournage s’est très bien déroulé et on reprend le montage après les vacances », précise-t-il.

Une partie du film In Cold Light sera tournée à Montréal et une autre à Calgary.

Par ailleurs, le trio d'Anouk Whissell, François Simard et Yoann-Karl Whissell planchera sur The Z Word, une comédie d’horreur produite par Christal Films. À l’origine, The Z Word est un roman graphique de Jerry Frissen et Guy Davis, publié chez Humanoïdes Associés.

Les huit autres films sont des projets majoritairement issus de l’Ontario et de Colombie-Britannique.

Au total, ces dix projets bénéficieront d’une aide financière globale de 17 millions de dollars.