L’offre de Arts. Film se bonifie en août avec plusieurs films sur l’art, dont des œuvres consacrées à Rodin, au populaire romancier néerlandais Robert van Gulik et à Mary Shelley, la créatrice du célèbre DFrankenstein.

Alexandre Vigneault
Alexandre Vigneault La Presse

Une partie des nouveaux films, qui vont de quelques minutes à presque 1 h 30, seront accessibles dès le 30 juillet. C’est le cas de Le funeste destin du Docteur Frankenstein de Jean Froment, consacré à Mary Shelley et son personnage, de SAMT (Silence) de Chadi Aoun, film d’animation où la danse contemporaine devient le seul code de résistance sous un régime dictatorial et de Médée, de Matthias Castegnaro, adaptation d’un extrait de la tragédie d’Euripide.

PHOTO FOURNIE PAR ARTS. FILM

Image tirée du film Le funeste destin du docteur Frankenstein de Jean Froment.

Les autres films, dont un relatant la création de La Porte de l’Enfer, chef-d’œuvre auquel Rodin a consacré près de trois décennies, sont attendus le 13 août. On the Track of Robert van Gulik sera aussi disponible à la même date. Ce film de Rob Rombout explore le mélange de réalité et de fiction dans la vie et l’œuvre du romancier néerlandais, connu à travers le monde pour ses romans policiers se déroulant en Chine sous la dynastie Tang.

Arts. Film, lancé par le Festival international du film sur l’art, se consacre à la diffusion de documentaires et d’autres films d’art. La plateforme (arts.film) regroupe déjà des dizaines d’œuvres.