Quarante ans après sa disparition, la célèbre robe au motif Vichy portée par Judy Garland dans Le Magicien d’Oz est réapparue… comme par magie.

Charles-Éric Blais-Poulin
Charles-Éric Blais-Poulin La Presse

Dans un billet publié sur son site internet le mois dernier, l’Université catholique d’Amérique, à Washington, détaille la découverte aussi heureuse qu’inopinée dans un sac de poubelle oublié dans un bureau du département d’art dramatique.

Lisez le billet publié sur le site de la Catholic University of America

« Il y avait une note sur le sac laissée par l’ancien président de l’université, qui indiquait qu’il avait trouvé « ça » et qu’il avait dû le déplacer quand il a quitté son bureau », explique Matt Ripa, coordonnateur au sein de l’institution et responsable de la découverte. Le sac-poubelle avait été abandonné au-dessus d’un meuble à courrier. En y plongeant son regard, M. Ripa a découvert une boîte à chaussures. C’est dans celle-ci que se trouvait le « trésor cinématographique » arboré par le personnage de Dorothy Gale en 1939.

La pièce de vêtement, où était écrit à la main « Judy Garland », a été remise aux archives puis authentifiée.

Depuis de nombreuses années, les rumeurs allaient bon train sur le sort réservé au costume de l’héroïne du film de Victor Fleming. Seul indice : en 1972, la robe avait été remise à Gilbert V. Hartke, fondateur du département de discours et de théâtre de l’Université catholique d’Amérique, par l’actrice oscarisée Mercedes McCambridge. Or, depuis quatre décennies, le mystère de sa disparition demeurait entier. Il logeait finalement… dans un sac-poubelle.