(Cannes) Dora, Rosie et Snowbear, les épagneuls de Tilda Swinton enrôlés à ses côtés dans The Souvenir Part II dévoilé à la Quinzaine des réalisateurs, sont les lauréats ex aequo de la Palm Dog 2021, prix indépendant récompensant la meilleure performance canine du Festival de Cannes.

Agence France-Presse

Créée en 2001 par le critique britannique Toby Rose, la précédente Palm Dog avait été décernée en 2019 au pitbull Brandy dans Once upon a time in Hollywood de Quentin Tarantino.

Vendredi, lors de la remise des prix sur le toit d’un palace cannois, Tilda Swinton a représenté ses fidèles compagnons à quatre pattes qui l’attendent dans sa propriété en Écosse.

« Honnêtement, la Palm Dog est le prix à obtenir à Cannes… Je lorgnais sur ce prix depuis de nombreuses années ! », a confié l’actrice britannique, acceptant le temps de la photo de porter autour de son propre cou les trophées 2021 à leur intention : de magnifiques colliers de chiens, en cuir rouge clouté, aux armes de la Palm Dog.

« Dora, Rosie et Snowbear seront très fiers ! J’ai essayé de venir avec les chiens ici, mais ils sont occupés. On me dit chez moi qu’ils sont aujourd’hui sur une plage en Écosse », a-t-elle ajouté.

Dans The Souvenir Part II de Joanna Hogg, les trois épagneuls de Tilda Switon réconfortent la propre fille de l’actrice, Honor Swinton Byrne, dont le personnage est confronté à un deuil.

Des mentions spéciales également été décernées à deux autres toutous vedettes : le premier, un pitbull, au regard réprobateur face aux turpitudes du héros de Red Rocket réalisé par Sean Baker, film en compétition.

À l’affiche de Lamb de Vladimar Johannsson (sélection Un certain regard), le dernier lauréat est un berger australien interprétant un chien de garde exemplaire.