Notre envoyé spécial sur la Croisette fait un compte rendu des dernières nouvelles du Festival de Cannes.

Marc-André Lussier
Marc-André Lussier La Presse

Sharon sera toujours Sharon

Avant d’animer, ce vendredi, le gala de l’amfAR, Sharon Stone a fait tourner les têtes sur le tapis rouge lorsqu’elle a fait une apparition surprise à la montée des marches précédant la présentation de L’histoire de ma femme, d’Ildikó Enyedi. Vêtue d’une imposante robe signée Dolce & Gabbana, l’actrice a une fois de plus magnifiquement joué le jeu et fait le bonheur des photographes. Toujours l’un des rendez-vous les plus courus en marge du Festival de Cannes, le gala de l’amfAR, fondation américaine pour la prévention et la recherche contre le sida, se tiendra cette année à la Villa Eilenroc, au Cap d’Antibes, mais en raison de la crise sanitaire, l’évènement n’accueillera pas plus de 400 personnes, qui auront payé le gros prix pour assister à cette fête exclusive. Alicia Keys, Angela Bassett, Milla Jovovich, Nicole Kidman, Regina King, Heidi Klum, Freida Pinto, Zoe Saldana et Spike Lee, entre autres, figurent parmi les invités attendus.

Noémie Merlant et la parole du corps

PHOTO JOHN MACDOUGALL, AGENCE FRANCE-PRESSE

Noémie Merlant lors de la conférence de presse de l’équipe des Olympiades. Le film de Jacques Audiard est en lice pour la Palme d’or.

Tête d’affiche de Portrait de la jeune fille en feu, un film de Céline Sciamma qui a séduit la Croisette il y a deux ans, Noémie Merlant est aujourd’hui de la distribution du long métrage de Jacques Audiard, Les olympiades. « Je n’ai jamais été autant connectée avec un personnage, a déclaré l’actrice lors d’une conférence de presse tenue jeudi. Je nous trouve tous [les quatre acteurs principaux] ultra-combattifs, en fait. Malgré cette solitude, on cherche à se connecter à nous-mêmes, aux autres, à ce monde qui va super vite, à cette quête pour trouver notre désir. Ça m’a tout de suite parlé. Nous avons travaillé entre nous pendant trois mois, mais aussi avec une chorégraphe. Je n’avais jamais travaillé de cette façon auparavant et j’ai trouvé ça génial. On rentrait d’abord dans nos personnages par les corps, à travers lesquels il se raconte beaucoup de choses. » Soulignons que l’actrice a aussi présenté en séance spéciale, plus tôt cette semaine à Cannes, Mi Iubita Mon amour, son premier long métrage à titre de réalisatrice.

Simon Rex et la question qui tue…

PHOTO ERIC GAILLARD, REUTERS

Simon Rex n’a pas voulu dévoiler l’un des secrets du tournage de Red Rocket. Le film de Sean Baker a été sélectionné en compétition officielle.

Dans Red Rocket, l’excellent film de Sean Baker, Simon Rex incarne un ancien acteur de films pornos – profession qu’il a déjà exercée lui-même, qui revient fauché dans son Texas natal après avoir tenté de faire carrière à Los Angeles. « Je n’ai pas eu beaucoup de temps de préparation parce que ce projet est arrivé très vite. Je me suis davantage attardé à la personnalité du personnage plutôt qu’à son histoire. Je voulais en faire quelqu’un d’intéressant, un genre de trou-de-cul attachant qu’on a envie d’encourager, même s’il est irrécupérable. C’était la ligne très fine sur laquelle je devais me tenir. Si les spectateurs n’aiment pas le personnage, ils perdront tout simplement intérêt au film et se foutront de ce qui lui arrive. » Red Rocket comportant une scène de nudité frontale à la Mark Wahlberg dans Boogie Nights, une journaliste a voulu savoir si… une prothèse a été utilisée. « Je ne répondrai pas à cette question. Je préfère préserver le mystère ! »