(Rome) Masques et distanciation : la Mostra de Venise, qui sera du 2 au 12 septembre le premier grand festival de cinéma depuis le début de la pandémie, a dévoilé vendredi un vaste plan de prévention dans un contexte préoccupant de résurgence du virus en Europe.

Agence France-Presse

Le festival, « en collaboration avec les autorités sanitaires, a développé des mesures de protection anti-COVID-19 […] dans le but d’assurer la protection de tous les invités et visiteurs », a annoncé la Mostra dans un communiqué listant toutes les mesures adoptées pour éviter des contagions, alors que l’Italie, et tout particulièrement la région de Venise, connaît une hausse inquiétante de nouveaux cas.

Le site du plus vieux festival de cinéma au monde, qui se déroule sur le Lido de Venise en bord de mer, « sera accessible aux participants et au public par neuf entrées donnant sur les rues ou la lagune, équipées de scanneurs thermiques ». « L’accès sera interdit à toute personne ayant une température de 37,5 degrés ou plus ».

« Des gels désinfectants seront mis à disposition du public partout : salles de projection, entrées, couloirs, lieux de réunion… », et le port du masque sera obligatoire « dans les salles de projection, aussi bien dans la file d’attente que pour se rendre à son siège et durant toute la projection », de même que « dans toutes les zones extérieures » du périmètre du festival.

Pour ce qui est de la distanciation sociale, « le nombre de sièges disponibles sera réduit en alternant sièges occupés et vides ».

En outre, « le public et les visiteurs accrédités devront réserver leur place en avance en ligne, sur le site www.labiennale.org ». « Les billets seront vendus exclusivement en ligne pour éviter des files d’attente ».

Le célèbre tapis rouge, emblème du festival où se pressent chaque jour les vedettes en habit de soirée, n’est pas épargné par les mesures de sécurité : « le public ne sera pas autorisé à assister à l’entrée des délégations pour éviter des attroupements ».

Les équipes des films représentés à Venise « se verront proposer un système de transport pour éviter les rassemblements », et comme chaque année, « un service médical d’urgence sera à la disposition du public ».

Enfin, le festival exige de tous les invités et visiteurs accrédités venant hors de la zone Schengen qu’ils « fassent un test avant leur départ ». « Un deuxième test sera réalisé (pour ces mêmes personnes) à Venise sous la supervision du festival », est-il précisé.

L’ampleur et le détail de ces mesures montrent que la direction du festival tient absolument à éviter un scénario catastrophe qui verrait le Lido se transformer en foyer de contagions. Face à la première vague du coronavirus, le Festival de Cannes avait dû annuler son édition 2020, et Venise s’annonce donc comme les retrouvailles post-Covid du cinéma mondial.

Cette année, 18 films du monde entier, du Mexique à l’Azerbaïdjan en passant par Israël, sont en lice pour le prestigieux Lion d’or du meilleur film, qui sera décerné par un jury présidé par la vedette australienne Cate Blanchett.