Six longs métrages québécois de fiction seront présentés en première mondiale lors de la 24e édition du festival Fantasia qui se tiendra entièrement en ligne du 20 août au 2 septembre en raison de l’actuelle pandémie de coronavirus.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Un des titres les plus attendus de cet événement de films de genres est sans aucun doute Slaxx de la réalisatrice Elza Kephart. Mettant en vedette Romane Denis (Charlotte a du fun, Mamma Mia) le film raconte l’histoire complètement déjantée d’une paire de jeans incontrôlables venant terroriser les employés d’une boutique de vêtements à la mode.

Les autres titres québécois sont Yankee de Stéphan Beaudoin racontant le parcours non désiré d’une femme combattante dans des duels illégaux, Heal To The Deadites, documentaire de Steve Villeneuve sur les passionnés des films Evil Dead, Sayo, fable fantastique de Jeremy Rubier entièrement tournée au Japon et Bleed With Me, thriller horrifique d’Amelia Moses.

PHOTO FOURNIE PAR FANTASIA

La comédienne Lauren Beatty dans une scène de Bleed With Me.

S’ajoute enfin le film 2011, un thriller surréaliste d’Alexandre Prieur-Genier mettant en vedette Catherine Chabot, Émile Scheneider et Hugolin Chevrette. Le récit est celui d’un monteur de films qui devient fou au terme d’un assemblage.

Tous ces titres québécois seront en vedette lors des Fantastisques week-ends du cinéma québécois, une des sections les plus appréciées du festival. D’ailleurs, lors de ces week-ends, les internautes seront invités à participer à quatre soirées de projections gratuites de courts métrages sur Facebook.

Parmi les titres annoncés, on retient Roseline comme dans les films de Sara Boudreau, œuvre mettant en vedette Louise Portal dans le rôle d’une femme plongée dans une vie entièrement fabulée.

Un des cinq programmes de ces soirées sera dédié aux cinéastes autochtones, en partenariat avec l’organisme Wapikoni Mobile.

Dans un communiqué diffusé ce matin, la direction de Fantasia a aussi dévoilé les titres de quatre longs métrages internationaux qui seront de la programmation.

Ainsi, L’état sauvage de David Perrault se veut un western féministe mettant en vedette Alice Isaac (Mademoiselle de Joncquières). L’œuvre a été coproduite par la maison de production montréalaise Metafilms et a été en partie tournée en plein hiver, par très grands froids, au Québec.

À noter aussi le documentaire The Prophet and The Space Aliens de Yoav Shamir. Ce film est consacré à nul autre que Raël qui a longuement séjourné au Québec.

PHOTO FOURNIE PAR FANTASIA

Une scène du film The Prophet and The Space Aliens

La programmation complète de Fantasia sera annoncée le 6 août. Détails : fantasiafestival.com