L’historien du cinéma Yves Lever, notamment connu pour sa biographie de Claude Jutra où ont été dévoilés des actes pédophiles, est décédé.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Yves Lever avait 78 ans. C’est sa sœur Noëlla qui en a fait l’annonce plus tôt aujourd’hui sur sa page Facebook.

À la suite de cette annonce, on a pu lire plusieurs hommages sur les réseaux sociaux. Le journaliste de Radio-Canada Michel Coulombe, grand spécialiste du cinéma, a évoqué « un passionné, un méticuleux ». D’autres, anciens élèves de M. Lever au cégep d’Ahuntsic, ont aussi salué sa mémoire.

Au cours de sa carrière, M.  Lever a écrit plusieurs ouvrages sur le cinéma québécois tels Une histoire générale du cinéma au Québec, Anastasie ou la censure du cinéma au Québec et Dictionnaire de la censure au Québec.

Pas plus tard qu’à la mi-mai, il commentait, à la demande de La Presse, le 50e anniversaire de la sortie du film Deux femmes en or de Claude Fournier.

En 2016, chez Boréal, M.  Lever publiait une biographie de Claude Jutra. Un bref passage abordant des actes pédophiles du cinéaste a mis le feu aux poudres. Une enquête de La Presse menée dans les jours suivants a mené aux confessions de deux hommes se disant avoir été victimes de Jutra. Dès lors, son nom a été retiré de la statuette des prix du cinéma québécois et de plusieurs lieux (rues, places, etc.).