(Toronto) La chaîne Cineplex maintiendra sa politique de lutte à la pandémie de la COVID-19 en laissant à ses clients la liberté de déterminer s’ils porteront ou non le masque à l’intérieur des salles.

David Friend
La Presse canadienne

Le plus grand exploitant de salles de cinéma du pays a confirmé vendredi qu’en dépit de la décision des principaux exploitants de salles américains d’imposer le port du masque à leurs clients, il a choisi le statu quo à ce sujet — en accord avec les directives des autorités sanitaires canadiennes.

Cette décision survient après un soudain revirement de situation aux États-Unis, lorsque le patron d’AMC Theatres a déclaré que les masques sont facultatifs, en prétendant que l’adoption d’un règlement obligeant le port du masque pourrait être perçue comme un geste « politique ».

Adam Aron, le directeur général d’AMC Entertainment Holdings, a mentionné à la revue Variety que ses patrons « croient qu’il pourrait être contre-productif d’imposer le port du masque aux gens qui croient fermement qu’il n’est pas nécessaire ».

Sur l’heure du midi vendredi, AMC a changé son fusil d’épaule, et déclaré que le masque sera obligatoire dans ses salles.

La représentante de Cineplex, Sarah Van Lange, a confié qu’en dépit du revirement de situation aux États-Unis, elle n’anticipe pas le même genre de changement au Canada.

Elle a rappelé les nombreuses mesures de sécurité qui seront mises en place par Cineplex lors de la réouverture des salles, dont l’obligation pour les employés de porter le masque et de l’équipement de protection individuel. Ce sera toutefois aux clients de déterminer s’ils veulent porter le masque ou non dans les salles.

Landmark Cinemas, le deuxième plus grand exploitant de salles de cinéma au pays, n’a pas répondu aux demandes d’entrevue.